Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   20-07-2007   by lautoeditor

Volvo saborde une 2000e voiture


Ça ne vous ferait pas mal au c¿ur de voir une superbe C30 créée par le Québécois Simon Lamarre, designer en chef de Volvo, fracasser un mur de béton? C¿est pourtant ce genre de tests que fait quotidiennement le Centre de la sécurité du siège social de Volvo, en Suède, inauguré il y a sept ans, et qui a condamné à la ferraille sa 2000e Volvo récemment. D¿autres marques telles que Jaguar, Land Rover et Ford y sont aussi testées.

Depuis 1970, Volvo a étudié plus de 35 000 collisions réelles impliquant plus de 50 000 occupants. La sécurité, c¿est le porte-étendard de Volvo qui effectue chaque semaine jusqu¿à une dizaine d¿essais de collision.

Une piste mobile peut être ajustée jusqu¿à un angle de 90 degrés pour permettre d¿effectuer des essais de collisions frontales, latérales ou arrière, entre des voitures roulant à des vitesses et des angles différents. Une autre piste permet les essais de retournement ou de collisions de véhicule jusqu¿à 120 km/h avec des animaux artificiels ou d¿autres objets (arbres, poteaux, débris, etc.).Chaque nouvelle Volvo peut subir plus de 100 essais de collision.

Des essais semblables sont faits à Blainville, au Québec, sous la supervision de Transport Canada qui homologue la sécurité des véhicules vendus au Canada. On utilise ici un système qui attache le véhicule sur une rampe, telle une flèche sur une arbalète, et qui la propulse sur différentes surfaces.


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*