Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   07-05-2007   by lautoeditor

Raffle chez Yasmine


Gros branle bas de combat à Laval, le deux mai dernier , quand la police a découvert 700 autos volées qui attendaient patiemment d¿être recyclées. ¿contre le gré de leurs propriétaires.

Le propriétaire a été accusé de vol de véhicules et de recel de pièces d¿autos. L¿ARPAC, la seule association de professionnels du recyclage de pièces d¿autos et de camions au Québec, a du coup vertement condamné ces pratiques illégales qui portent ombrage à la profession de recycleur et la dénigrent. Sur les 541 recycleurs établis au Québec, 85 font partie de l¿ARPAC, qui possède un code d¿éthique rigoureux quant au recyclage des pièces. Ça ne veut pas dire que les autres ne sont pas honnêtes, mais comment s¿y retrouver? Un des trucs est peut-être de se méfier si le prix est trop beau pour être vrai! L¿autre est d¿imposer un tel code d¿éthique à l¿ensemble de l¿industrie par force de loi. Vos idées là-dessus? : garbour@lautomobile.ca


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*