Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   30-03-2007   by lautoeditor

Les vaporisations à faible émission de c.o.v


Nos articles des deux derniers mois ont soulevé plusieurs questions chez les carrossiers, qui se demandent ce qui leur pend au bout du nez en termes de législation sur la limitation des composés organiques volatils (c.o.v.). Les gens de DuPont Performance Coatings ont récemment tenu des sessions d¿information dans 32 villes canadiennes et on a recueilli quelques questions fréquemment posées (Bodyshop Professional Magazine)

Q : Quelle est la législation proposée et quel sera son impact?

R : Environnement Canada croit que nous pourrons réduire nos émissions de C.O.V. de deux kilotonnes par année avec le nouveau règlement qui limite les émissions dans chaque catégorie de produit. Les couches d¿apprêt et les couches de clair seront limitées à 2,1 lb de C.O.V. par gallon et les couches de base à 3,5 lb. L¿interdiction s¿appliquera aux manufacturiers, ce qui est plus facile à contrôler que les ateliers proprement dits.

Q : Comment Environnement Canada contrôlera-t-il l¿application de sa loi?

R : En contrôlant la vente. Les compagnies de peinture et les distributeurs n¿auront plus la possibilité de tenir ces peintures en stock et il sera illégal de les importer. L¿Agence des services frontaliers Canada surveillera les importations de peintures. Il y aura même des vérifications ponctuelles au niveau des magasins et de fortes amendes sont prévues.

Q : Est-ce que les ateliers ont besoin d¿équipement spécial?

R : Les conditions d¿entrée de l¿air (température et humidité) sont particulièrement critiques et beaucoup d¿ateliers devront « conditionner » leur air. Les cabines du type downdraft sont également plus appropriées pour ce type de peinture, mais elles devront être dotées de systèmes de soufflage d¿appoint pour maximiser la productivité. Il existe des systèmes de « blowers » qui s¿installent dans les coins et des souffleurs portatifs pour les petites réparations. On requiert 11 000 pi. cu. par minute de débit à 0,6 pi/sec. minimum. Il faut aussi des équipements de lavage distincts et un système de gestion des déchets distinct de celui utilisé pour la peinture à solvants organiques, la plupart en plastique. Le ruban à masquer doit être de meilleure qualité et les pistolets en acier inoxydable.

Q : Est-il possible d¿avoir un jour une couche de base à base de solvant organique « satisfaisante » qui rencontre les objectifs de la loi?

R : Aucune compagnie de peinture n¿en est actuellement capable.

Q : Comment se compare la productivité de la peinture à l¿eau par rapport à la peinture à solvants organiques?

R : L¿atelier bien équipé n¿aura aucune difficulté à atteindre ou même dépasser ses standards habituels. Les couches de base à l¿eau recouvrent en 1,5 couche, sans flash entre les couches, ce qui est un avantage sur les peintures à solvants organiques volatils. Même pour les couleurs qui performent le mieux avec la peinture à C.O.V., le cycle de temps est égal ou amélioré, mais les systèmes de soufflage d¿air d¿appoint sont nécessaires pour améliorer le temps de cycle.

Q : Les peintures à l¿eau sont-elles plus durables?

R : C¿est ce que les manufacturiers automobiles utilisent déjà dans une proportion de 75%. C¿est ce qu¿on utilise déjà en Europe, même sous des climats comparables au Québec.

Q : Les couches à l¿eau sont-elles compatibles avec les couches d¿apprêts séchées à l¿UVA, les couches de clair et les scellants?

R : Oui.

Q : Est-ce que les couches à base d¿eau sont plus sécuritaires que leurs s¿urs à C.O.V.?

R : Même si elles sont véhiculées par de l¿eau et qu¿elles émettent moins de solvants que celles que nous connaissons, il faut toujours disposer d¿une protection, quand on les manipule, semblable à celle qu¿on utilise pour les peintures à C.O.V.. Ce sont des produits chimiques complexes et dangereux.

Q : Est-ce que les peintures à l¿eau gèlent?

R : Oui, même sur un temps assez court. Il faut les entreposer à la chaleur.

Q : Combien de temps peut-on entreposer des peintures à l¿eau?

R : De deux à quatre ans; il y a une date limite selon les produits. C¿est pourquoi les boîtes sont généralement plus petites : ça facilite le roulement de l¿inventaire.


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*