Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   11-07-2018   by Allan Janssen

Y a-t-il un avenir pour l’hydrogène dans le monde de l’automobile?


La Toyota FCV Plus, un concept-car équipé d’une pile à combustible à hydrogène, dévoile la vision du futur du constructeur (Image : Toyota).

Dans la troisième partie d’une série exclusive sur AutoServiceWorld (en anglais seulement), James Carter parle des piles à combustible à hydrogène et de la probabilité qu’il s’agisse d’un développement rentable pour le marché secondaire.

Selon le consultant automobile James Carter, les piles à combustible à hydrogène comportent un réel potentiel pour l’industrie des camions lourds, en particulier dans les régions isolées. En revanche, sa valeur pour les véhicules de tourisme reste à prouver.

«L’avenir de l’hydrogène dépend en grande partie de la façon dont la technologie secouera les exploitants de flottes, dit-il. Est-ce que les avantages du ravitaillement auront raison des problèmes d’infrastructure? Sera-t-il préférable d’améliorer rapidement les technologies de la batterie? Le succès de l’hydrogène en ces domaines déterminera si vous avez besoin d’investir dans la formation et l’équipement spécialisé pour entretenir les piles à combustible à hydrogène.»

Heureusement, dit-il, le marché secondaire est dans une position enviable, car le temps joue en sa faveur.

«Le marché secondaire ne voit généralement pas les nouveaux véhicules en entretien et en réparation avant l’expiration de la garantie, généralement dans trois ou quatre ans, écrit M. Carter dans le plus récent article d’une série exclusive sur AutoServiceWorld. Cela signifie que nous avons le temps d’observer et de réagir, même s’il y a déjà des véhicules à pile à hydrogène en service.»

En fin de compte, dit-il, l’entretien des piles à hydrogène pourrait être une véritable occasion d’affaires pour certains joueurs sur le marché secondaire, mais il s’agit probablement d’un type de service spécialisé plutôt que d’une activité généraliste.

AutoServiceWorld présente un aperçu des idées et des réflexions de James Carter, consultant principal chez Vision Mobility, une société-conseil située à Toronto.

Parmi les autres sujets traités dans cette série, M. Carter discutera de la menace que la voiture connectée laisse planer sur le marché secondaire indépendant et du temps qui s’écoulera avant que ces changements touchent l’industrie. Il examinera aussi comment les changements dans la propriété du véhicule affecteront le marché secondaire, et comment certaines des nouvelles technologies changeront la donne pour votre entreprise.

Consultez la troisième partie de la série FutureTech ICI 

Découvrez la première partie de la série FutureTech ICI.

Découvrez la deuxième partie de la série FutureTech ICI.

 


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*