Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   25-06-2018   by Tom Krisher And Jacques Billeaud, The Associated Press

Selon un rapport de police, la conductrice auxiliaire dans un VUS d’Uber impliqué dans un accident mortel était distraite


La conductrice auxiliaire dans un VUS autonome d’Uber écoutait l’émission de télévision The Voice et regardait vers le bas juste avant de heurter une piétonne dans la banlieue de Phoenix, indique un rapport de police.

Le rapport de 300 pages publié jeudi dernier par la police de Tempe a révélé que Rafaela Vasquez regardait l’émission musicale sur son téléphone via Hulu durant les 43 minutes précédant l’accident du 18 mars qui a tué Elaine Herzberg, alors que celle-ci traversait une route sombre en dehors des lignes d’un passage piétonnier (voir autre article).

Selon le rapport, l’accident, qui marque le premier accident mortel impliquant un véhicule autonome, n’aurait pas eu lieu si la conductrice auxiliaire n’avait pas été distraite.

La vidéo de la caméra de bord montre que Mme Vasquez regardait près de son genou droit pendant quatre ou cinq secondes avant l’accident. Elle a levé les yeux une demi-seconde avant de heurter Mme Herzberg alors que la Volvo roulait à environ 44 km/h. Mme Vasquez a dit à la police que Mme Herzberg «est sortie de nulle part» et qu’elle ne l’a pas vue avant la collision. Mais les agents ont calculé que si Mme Vasquez avait fait attention, elle aurait pu réagir à 143 pieds (43,6 mètres) avant l’impact, mais elle a arrêté le VUS à environ 42,6 pieds (12, 98 mètres) avant d’atteindre Mme Herzberg.

«Cet accident n’aurait pas eu lieu si Mme Vasquez avait surveillé le véhicule et les conditions routières et n’avait pas été distraite», indique le rapport.

D’après une déclaration sous serment du 19 mars, la police de Tempe examine une accusation d’homicide involontaire dans un véhicule, afin d’obtenir un mandat de perquisition pour l’audio, la vidéo et les données stockées dans le VUS d’Uber.

Selon le détective en quête du mandat, identifié comme étant J. Barutha, d’après l’information de l’unité d’homicide, «on croit qu’un crime d’homicide involontaire est survenu et que la preuve de cette infraction se trouve actuellement dans une Volvo XC-90 gris 2017.»

«Cet accident n’aurait pas eu lieu si Mme Vasquez avait surveillé le véhicule et les conditions routières et n’avait pas été distraite.»
– Selon le rapport de police

Une vidéo de l’accident publiée précédemment montrait Mme Vasquez baissant les yeux juste avant l’accident.

Dans un rapport préliminaire publié le mois dernier (voir autre article), le National Transportation Safety Board (NTSB) a déclaré que le système de conduite autonome du VUS Volvo XC-90 d’Uber avait repéré Mme Herzberg environ six secondes avant de la heurter, mais ne s’était pas arrêté parce que le système utilisé pour appliquer automatiquement les freins dans des situations potentiellement dangereuses avait été désactivé.

Le système est désactivé alors que les voitures d’Uber sont sous contrôle informatique, «pour réduire le risque de comportement erratique des véhicules», indique le rapport du NTSB. Au lieu du système, Uber compte sur le pilote humain auxiliaire pour intervenir, indique le rapport. Mais le système n’est pas conçu pour alerter le conducteur.

Uber a retiré ses voitures autonomes de l’Arizona la veille de la publication du rapport du NTSB, éliminant les emplois d’environ 300 personnes qui servaient de chauffeurs de réserve et effectuaient d’autres tâches liées aux véhicules. L’entreprise avait suspendu les essais de ses véhicules autonomes en Arizona, à Pittsburgh, à San Francisco et à Toronto, tandis que les organismes de réglementation enquêtaient sur la cause de l’accident. Le gouverneur de l’Arizona, Doug Ducey, a interdit à Uber de poursuivre ses essais de voitures autonomes après l’écrasement de Mme Herzberg.

La police a initialement déterminé que Mme Vasquez n’était pas impliquée après avoir subi un test sur le terrain.

L’analyse de la vidéo prise du véhicule montre que Mme Vasquez a baissé les yeux 204 fois durant les 11,8 milles parcourus avant l’accident. Alors que le VUS était en mouvement, Mme Vasquez a détourné les yeux de la route près du tiers du temps, selon le rapport.

«Parfois, son visage semble réagir et montrer un sourire ou un rire à divers reprises pendant les moments où elle regarde vers le bas, indique le rapport. Ses mains ne sont pas visibles dans le cadre de la vidéo pendant ces périodes-là.»

Un porte-parole d’Uber a déclaré vendredi matin dans un communiqué que toute utilisation d’un appareil mobile par un conducteur auxiliaire alors qu’un véhicule se déplace constitue une infraction pouvant faire l’objet de poursuites. «Cela est souligné pendant la formation et sur une base continue», a déclaré le communiqué.

Après l’accident, l’entreprise a déclaré qu’elle avait effectué une évaluation de sécurité de haut en bas, en examinant les processus internes et la culture de sécurité. Uber a également déclaré qu’elle avait fait appel à l’ancien président du NTSB, Christopher Hart, afin de conseiller l’entreprise en matière de sécurité.

 


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*