Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   22-02-2019   by Allan Janssen

YourMechanic offre maintenant son service de réparation mobile au Canada


Un plan d’expansion dynamique cible les gestionnaires de flottes ainsi que les propriétaires de voitures.

Le technicien torontois George Marji s’est joint à YourMechanic l’an dernier. Le service de réparation mobile prévoit ajouter plus de villes canadiennes sur son site Internet, au fur et à mesure que la demande augmentera.

YourMechanic, un réseau américain de réparation mobile, a obtenu un financement de 10 millions de dollars pour pénétrer le marché canadien.

La Banque Royale du Canada fait partie des investisseurs qui ont injecté 10,1 millions de dollars américains en fonds de série B1 dans l’entreprise afin d’accélérer l’expansion internationale de son service en ligne, qui met en relation les propriétaires de voitures et le service de mécanique mobile.

YourMechanic offre plus des 500 types de services d’entretien, de diagnostic et de réparation dans des villes partout aux États-Unis. Depuis décembre 2018, le service est implanté à Toronto. Il s’étendra à d’autres villes canadiennes suivant la croissance de l’intérêt et la demande des consommateurs.

L’entreprise envisage également d’ajouter de nouveaux services conçus pour attirer des entreprises de location et de covoiturage, ainsi que des gestionnaires de flottes pour les entreprises et les gouvernements.

Anthony Rodio, président et chef de la direction de YourMechanic.

«YourMechanic modifie profondément le processus d’entretien et de réparation automobiles en apportant un niveau supérieur de confort, d’efficacité et de transparence aux propriétaires et aux techniciens automobiles», a déclaré Anthony Rodio, président et chef de la direction de YourMechanic.

«Nous répondons aux principaux défis auxquels sont confrontés les gestionnaires de flottes en proposant des offres de services souples, notamment des services de réparation centrés sur la mobilité et des emplacements de flottes multiples. Avec ce financement, nous allons accélérer l’implantation de ces services et étendre nos activités au Canada afin de renforcer notre position de leader sur le marché mondial.»

Fondée en 2012 et établie à Mountain View, en Californie, l’entreprise a été créée pour remplacer les ateliers de réparation traditionnels, avec l’aide d’une armée de techniciens indépendants.

Dans une interview accordée au magazine CARS, M. Rodio a déclaré que YourMechanic avait tiré parti de certains éléments différenciateurs clés. Elle a notamment mis au point une technologie efficace, qui va de l’optimisation des moteurs de recherche à la capture de l’intérêt du consommateur en passant par l’envoi de techniciens, l’achat de pièces et une transparence sans précédent pour chaque transaction.

«Ce n’est pas facile de trouver le bon mécanicien et la bonne pièce pour quelqu’un le mardi à 10 heures, par exemple, mais nous sommes très bons dans ce domaine, a dit M. Rodio. Notre premier défi était de comprendre cela.»

L’intérêt croissant de l’entreprise pour l’entretien de flottes est un autre facteur de différenciation. Même si YourMechanic réalise environ 20 % de ses activités avec les flottes, M. Rodio estime que celles-ci pourraient représenter jusqu’à 80 % de son chiffre d’affaires dans les trois à cinq prochaines années.

«Comme la plupart des gens de l’automobile, nous pensons que la possession d’une voiture est en train de changer, et qu’il y aura moins de propriétaires et plus de covoiturage, d’autopartage et de copropriété. Nous voulons entretenir n’importe quelle voiture, n’importe où, à tout moment, peu importe le modèle, a-t-il affirmé. Nous avons constaté qu’une plateforme d’entretien destinée au consommateur complétée par l’entretien de flottes est la clé pour avoir des mécaniciens heureux, et que des mécaniciens heureux sont la clé pour avoir des clients heureux.»

Mais surtout, M. Rodio a déclaré que YourMechanic trouvait son plus grand avantage en maintenant des frais généraux très bas et en contrôlant ses coûts de distribution.

«Nous avons un avantage énorme par rapport aux entreprises traditionnelles qui ont pignon sur rue. La raison évidente est que notre structure de coûts est inférieure. Nous n’avons ni bâtiments, ni conseillers de service, ni gestionnaires de pièces. Nous utilisons la technologie pour cela. Nous avons donc moins de personnel et moins de frais généraux.»

Malgré une pénurie de main-d’œuvre observée dans l’industrie, M. Rodio affirme qu’attirer des techniciens ne constitue pas un problème. En fait, son entreprise rejette neuf candidats sur 10.

«C’est parce que plusieurs techniciens n’interagissent pas beaucoup avec le client. Ils sont à l’arrière, et c’est le conseiller technique ou le propriétaire de l’atelier qui parle aux clients. Nos mécaniciens sont notre marque, ils doivent donc pouvoir interagir avec les clients. Nous recherchons des compétences générales. Et ils doivent être très à l’aise avec la technologie, car toutes les transactions sont traitées par l’entremise de notre application. Il est plus difficile pour nous de trouver tous ces éléments que des personnes qui savent simplement réparer un véhicule.»

Selon lui, YourMechanic peut généralement offrir le double de ce que les techniciens gagnent dans les ateliers traditionnels. L’entreprise annonce des salaires de départ de 40 à 50 $ l’heure. Cela dit, les techniciens calculent leur temps que lorsqu’ils travaillent réellement sur le véhicule. Ils doivent être disponibles pour les clients sept jours sur sept, de 7 heures à 21 heures.

«Les bons techniciens savent comment travailler efficacement et gagner plus d’argent sur notre plateforme. Ils ont beaucoup plus de souplesse. Ils établissent leur propre horaire et leur propre espace de travail, a-t-il déclaré. Tout le monde gagne à faire plus d’argent et à être apprécié pour ce qu’il fait. Ainsi, quand quelqu’un voit une publicité pour un emploi qui lui permet de doubler son salaire, cela attire son regard.»

C’est l’un des aspects qui a attiré l’attention de George Marji, un mécanicien de la région de Toronto titulaire d’un permis depuis 15 ans. Il a été l’un des premiers techniciens à se joindre à YourMechanic à la fin de l’année dernière.

D’après lui, le travail mobile représente l’avenir de la réparation automobile.

«Je vois que ça devient de plus en plus courant, a-t-il déclaré. C’est l’avenir de la réparation automobile. Beaucoup de gens n’ont pas le temps d’aller dans un atelier et d’y passer quelques heures. Nous viendrons à vous pendant que vous continuez à vous affairer à la maison ou au bureau. Nos clients adorent ça.»

Si les affaires ont été lentes à démarrer dans les premiers jours – principalement à causes de la météo et de la période de l’année -, elles prennent maintenant de l’ampleur. M. Marji apprécie la souplesse de la formule et l’interaction directe avec les clients.

Le technicien ne trouve pas qu’il est difficile de travailler sans de gros équipements, comme des ponts élévateurs, des compresseurs et des appareils pour les pneus.

«Je dirais que 90 à 95 % des réparations peuvent être effectuées sur le terrain. Les outils sans fil ont tellement évolué que nous n’avons même plus besoin d’un compresseur à air.»

Lorsqu’il a besoin d’aller sous une voiture, il utilise une rampe ou un cric. Il accomplit toutes sortes de travaux, y compris les plus importants, tels que la suspension, le châssis et la partie avant, ainsi que la reprogrammation. Une grande partie du travail consiste toutefois à faire des réparations de base, telles que les freins et les vidanges d’huile.

YourMechanic facture directement le client pour les services proposés suivant une grille tarifaire. Tous les temps de travail sont conformes aux normes de l’industrie et une vaste base de données incluant les bons de travail a permis d’affiner la structure de tarification.

«Il y a des moments où il faut plus de temps pour enlever un boulon ou quelque chose du genre, mais notre modèle de tarification est très efficace. C’est un modèle perturbateur où tout le monde gagne, a déclaré M. Rodio. En gros, nous savons à quoi nous attendre, car nous avons un million et demi de véhicules sur notre plateforme et nous fournissons de nombreux services. Nous avons une assez bonne idée de ce que nous allons trouver.»

Comme dans la plupart des ateliers, YourMechanic connaît la valeur du «travail supplémentaire». M. Rodio explique que les travaux à domicile ont tendance à être davantage axés sur un problème, de sorte qu’il est moins possible de trouver du travail supplémentaire. Les flottes sont avant tout orientées sur la prévention et les gestionnaires de flottes sont beaucoup plus disposés à corriger les problèmes décelés au cours des inspections de routine.

Le prix des pièces est basé directement sur ceux des grossistes. Les pièces ne proviennent jamais de dépotoirs ou de recycleurs. Si les consommateurs sont invités à fournir leurs propres pièces, cela annule cependant la garantie de 12 mois sur 12000 milles (selon la première éventualité) offerte par l’entreprise.

Sur le site Web de YourMechanic, une vaste foire aux questions couvre divers aspects, dont la procédure à suivre pour demander une soumission ou pour faire une réservation, ou encore, la méthode de fixation des prix.

www.yourmechanic.com


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*