Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   20-03-2019   by Nathalie Savaria

Lancement des Productions Gamcar: faire la promotion du marché secondaire


Le 12 mars dernier, à l’occasion d’une soirée vins et fromages, André Gamelin et Nathalie Carrière, dirigeants de Pièces d’auto Super, ont convié près d’une cinquantaine de clients, fournisseurs, journalistes et membres d’association au lancement des Productions Gamcar.

C’est dans leur studio d’enregistrement dernier cri que les hôtes ont reçu leurs invités.

Dorénavant, toutes les activités médias de l’entreprise se feront sous l’égide de la maison de production, qui réalise entre autres des capsules vidéo sur des produits spécifiques ou sur l’installation d’une pièce, la Super chronique, ainsi que des Facebook Live sur l’entretien des véhicules, le SuperShow.

Nathalie Carrière et André Gamelin en compagnie des journalistes automobiles Antoine Joubert et Benoît Charrette.

Les journalistes automobiles Antoine Joubert et Benoît Charrette, qui collaborent tous les deux au SuperShow sur Facebook, étaient d’ailleurs sur place pour l’événement.

«En créant les Productions Gamcar, je voulais me donner toute la latitude pour pouvoir faire plusieurs activités médias», a déclaré André Gamelin au magazine L’automobile.

Le succès est au rendez-vous, comme en témoigne le nombre de vues des vidéos et des capsules diffusées.

«Vu que cela comble un besoin d’information qui est flagrant, tous nos partenaires et intervenants avec qui nous faisons affaire dans notre commerce veulent embarquer et ne se font pas tordre le bras», a commenté M. Gamelin.

Les hôtes ont aussi profité du lancement pour faire d’autres annonces.

D’abord, une nouvelle section rédigée par Benoît Charrette et consacrée aux véhicules d’occasion figurera dans L’annuel de l’automobile 2020. Jusqu’à présent, le journaliste automobile publiait L’annuel de l’auto d’occasion séparément, sous la forme d’un magazine distribué en kiosque.

«Cela lui permettra d’aller chercher un nouveau créneau de lecteurs. Et puis, il va créer une nouvelle dynamique en croisant le neuf et l’usagé, et en se faisant connaître auprès de l’après-marché», a expliqué M. Gamelin.

Pour ce grossiste, il est temps de se concentrer sur les principales pièces automobiles et sur le rôle crucial du marché secondaire dans l’entretien des véhicules.

«Sous une Mazda X usagée, a-t-il donné en exemple, il y a peut-être 500 fournisseurs de pièces. Il y a donc un marché incroyable derrière une voiture usagée.»

Le programme PASA

L’un des points de mire de la soirée a été la présentation du programme PASA, lancé récemment par l’AIA Canada.

Ce programme a été créé «pour donner aux professionnels en services une perspective générale des tendances critiques en matière de technologie des véhicules, de la recherche canadienne sur les indices de rendement des ateliers, des plus récentes ressources de formation ainsi que d’événements et de renseignements qui vous aideront à embaucher le meilleur personnel», peut-on lire sur le site Internet de l’AIA.

André Gamelin et Roger Goudreau entourent Sylvain Dumont, propriétaire de Radiateur Dumont.

En fait, le PASA vise aussi à mobiliser les ateliers de mécanique pour faire valoir leur droit d’accès à l’information sur l’entretien des véhicules.

Roger Goudreau, directeur exécutif de la division du Québec de l’AIA Canada, a été invité à exposer les grandes lignes du nouveau programme.

Par la suite, le propriétaire de Radiateur Dumont, Sylvain Dumont, a effectué en direct son inscription au programme, en présence d’André Gamelin et de Roger Goudreau, qui n’a pas manqué de remercier ce dernier pour son soutien au PASA.

Faire la promotion du marché secondaire

Alors que l’industrie des véhicules neufs occupe le devant de la scène, l’heure est venue pour le marché secondaire de sortir de l’ombre, pense André Gamelin. Et le secteur a de multiples atouts en sa faveur.

«Une auto sort une journée du concessionnaire et nous, nous l’avons pendant 10 ou 15 ans, tout dépend de la sorte de véhicule. Et puis, quand tu achètes une auto chez le concessionnaire, après tu n’existes plus. Tu laisses tes clés et on répare ton auto. Nous, nous sommes un commerce de contacts. S’il y a un problème, l’atelier va travailler plus tard, et le magasin aussi. Nous avons une belle approche, mais on est souvent ignoré.»

Selon lui, le travail de promotion du marché secondaire passe par la diffusion de vidéos, l’organisation d’événements et un travail actif sur le terrain, notamment auprès des ateliers de mécanique. Il est d’ailleurs le premier grossiste à inscrire un atelier au PASA pour lequel, dit-il, il a travaillé très fort.

«C’était très important pour moi, devant tout l’après-marché, de procéder à l’enregistrement en ligne d’un atelier et d’inciter les autres groupes à le faire.»

Et il compte bien poursuivre ce travail.

«Je vais demander à mes représentants sur la route d’inscrire les ateliers», a indiqué M. Gamelin.

Pour bien diffuser le message, il invitera bientôt, à chacun de ses Facebook Live si possible, «un propriétaire d’atelier de mécanique, pour faire la promotion du métier de technicien, de partout au Québec».

 

 


Imprimer cette page



connexes


2 commentaires » for Lancement des Productions Gamcar: faire la promotion du marché secondaire
  1. Félicitations à toute l’équipe de Pièces d’auto Super. Un exemple à suivre pour ceux et celles qui veulent s’impliquer dans la promotion de notre industrie.

  2. Jean Yves says:

    C’est vraiment impressionnant la dynamique de votre entreprise a promouvoir cette face de l’industrie.
    Je salue les actions d’André et de ses contributeurs, pièces d’auto Super est un vrai leader de l’industrie.

Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*