Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   31-05-2019   by Nathalie Savaria

La MEMA s’oppose aux tarifs douaniers sur les importations mexicaines et demande la mise en œuvre de l’ACEUM


La Motor & Equipment Manufacturing Association (MEMA) affirme que l’imposition de tarifs douaniers sur toutes les marchandises en provenance du Mexique ne rendra pas la frontière plus sûre pour les États-Unis.

Dans une déclaration publiée le 31 mai, l’association a déclaré que les tarifs douaniers ne seraient qu’une taxe supplémentaire pour le peuple américain, en augmentant le coût des marchandises et en mettant en danger les emplois et les investissements aux États-Unis.

En 2018, le commerce bilatéral de pièces automobiles avec le Mexique s’élevait à 165 milliards de dollars américains.

Les tarifs mettent également en péril l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM), a déclaré l’association.

« Cet accord doit être mis en place pour que notre industrie continue à soutenir la croissance de l’emploi dans le secteur de la fabrication aux États-Unis, a déclaré l’association dans un communiqué de presse. Les répercussions potentielles des tarifs douaniers sur les efforts commerciaux américains, nord-américains et mondiaux pourraient être dévastatrices. »

La MEMA a instamment demandé au président américain Donald Trump de lever la menace des tarifs douaniers sur les importations mexicaines et de revenir à l’important travail accompli par le Congrès pour ratifier l’ACEUM. L’approbation de l’ACEUM fournira au peuple américain et au secteur des pièces de véhicules automobiles une stabilité à long terme et une croissance de l’emploi aux États-Unis.


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*