Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   09-08-2018   by Allan Janssen

Selon une enquête, les ingénieurs automobiles affirment que les cibles du CAFE entraîneront des coûts élevés


Près de la moitié des ingénieurs interrogés par WardsAuto ont exprimé des réserves quant à la capacité du secteur à atteindre les objectifs du CAFE (Corporate Average Fuel Economy) d’ici 2025, sans pertes d’emplois importantes et sans l’intérêt des consommateurs.

Le CAFE, une règlementation en vigueur aux États-Unis depuis 1975, vise à améliorer la consommation de carburant moyenne des automobiles et des camions légers.

Le cabinet-conseil en automobile a déclaré que 46 % des 486 ingénieurs et concepteurs automobiles qui ont répondu à cette enquête se heurtent au faible intérêt des consommateurs pour les voitures économes en carburant et les véhicules électriques, la hausse des prix d’achat et la popularité croissante des camions légers et des véhicules utilitaires sport.

La plupart des répondants (52 %) s’attendent à ce que les normes de l’EPA (Environmental Protection Agency) soient assouplies pour exiger des améliorations progressives plutôt que radicales jusqu’en 2025.

Les objectifs d’efficacité énergétique ont été finalisés en 2012. WardsAuto mène des enquêtes auprès des membres de la communauté de l’ingénierie et de la conception automobiles depuis 2011, s’interrogeant sur l’économie de carburant, l’allègement et les problèmes technologiques.


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*