Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   16-11-2018   by Adam Malik et Nathalie Savaria

Malgré des ventes à la hausse, Uni-Sélect prévoit des réductions de coûts supplémentaires


Le distributeur de pièces d’auto de Boucherville, Uni-Sélect, a peut-être vu ses ventes augmenter par rapport à la même période l’année dernière, mais son chef intérimaire annonce d’autres changements.

André Courville, président et chef de la direction intérimaire d’Uni-Sélect, a déclaré que d’autres efforts visant à améliorer l’efficacité du distributeur canadien sont à venir.

Ce dernier a annoncé l’augmentation de l’initiative de réduction de coûts 20/20 – pour générer des économies récurrentes annuelles de 20 millions de dollars d’ici 2020 – qui avait été lancée l’année dernière. Désormais, la société vise une réduction de coûts supplémentaires de 5 millions de dollars pour la même période. À ce jour, Uni-Sélect a réalisé des économies annualisées de 12 millions de dollars. Pour réaliser les 13 millions de dollars d’économies supplémentaires, le nouveau plan appelé 25/20 prévoit des mises à pied, des restructurations et autres charges qui devront être engagées dans ses trois secteurs d’activité.

Dans son rapport sur les résultats financiers du troisième trimestre, la société a annoncé qu’elle réduirait ses effectifs, représentant moins de 5 % du nombre total de ses employés.

«Ces initiatives devraient avoir pour effet d’améliorer les marges des secteurs Produits automobile Canada et Parts Alliance Royaume-Uni, et de soutenir les marges du secteur FinishMaster États-Unis», a déclaré la société.

Pour réaliser des économies supplémentaires de 9 à 11 millions de dollars, des frais de restructuration et autres composés seront comptabilisés au cours du dernier trimestre de 2018 et des 18 mois suivants.

Les résultats financiers du troisième trimestre d’Uni-Sélect ont montré des ventes consolidées en hausse de 13,4 % par rapport au troisième trimestre correspondant en 2017. Les trois secteurs de la société – Produits automobiles Canada, FinishMaster États-Unis et The Parts Alliance Royaume-Uni – ont enregistré une croissance organique consolidée sur la période de 3,4 %.

FinishMaster a enregistré des ventes de 214,2 millions de dollars, en hausse de 3,7 % par rapport au troisième trimestre de 2017, ce qui, selon Uni-Sélect, découle entièrement de la croissance organique. Toutefois, son BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements) a diminué pour s’établir à 21,3 M$, comparativement à 24,4 M$ l’an dernier.

Au sein du secteur Produits automobiles Canada, les ventes ont également été inférieures à celles de l’année dernière, avec une baisse de 1,9 % à 131,1 millions de dollars. La société a attribué celle-ci à la faiblesse du dollar canadien et au nombre de jours de facturation. Ces éléments ont été partiellement compensés, dit-on, par les acquisitions d’entreprises et une croissance organique de 0,5 %.

Les ventes de Parts Alliance Royaume-Uni ont atteint 103,5 millions de dollars, en hausse de 85,8 %. La société a établi une croissance organique de 9,4 %, grâce à l’ouverture de nouveaux magasins et à l’expansion de sa présence dans le pays.

Selon le communiqué, Uni-Sélect poursuit l’examen des solutions de rechange stratégiques avec ses conseillers, afin de compléter la revue de façon diligente.

 


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*