Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   27-07-2018   by Élisabeth Poirier-Defoy

Étude sur les distractions au volant et nouvelles technologies dans les véhicules


L’expérience de conduite a radicalement changé ces dernières années, les avancées technologiques, de plus en plus futuristes, devenant monnaie courante dans l’industrie automobile.

Selon un nouveau sondage Léger effectué pour le compte de la compagnie d’assurances Allstate du Canada, 91 % des conducteurs sondés ont des habitudes dangereuses au volant et précisément la moitié (50 %) d’entre eux affirment parler au téléphone à l’aide d’une fonctionnalité multimédia mains libres. Cependant, seulement un cinquième (22 %) des répondants admettent être distraits au volant.

 Les innovations technologiques, sources de distraction pour les automobilistes

Les fabricants s’évertuent à révolutionner leurs automobiles à l’aide de systèmes d’infodivertissement multimédias intégrés. Les véhicules autonomes et les fonctionnalités de conduite assistée arrivent tranquillement sur le marché, et ce n’est qu’un début. Mais ces améliorations technologiques pourraient bien représenter des sources de distraction supplémentaires : parce qu’elles procurent aux conducteurs un sentiment de sécurité accru, elles pourraient les inciter malencontreusement à moins prêter attention à la route.

De nombreux conducteurs admettent utiliser une technologie de conduite assistée au volant. Près de 4 répondants sur 10 (38 %) disent se servir des fonctionnalités intégrées pour écouter de la musique ou utiliser l’option multimédia mains libres (35 %) pour envoyer des messages textes ou lire des courriels. Près d’un quart (25 %) affirment utiliser leur téléphone pour faire ou recevoir un appel, envoyer ou lire un message texto, prendre une photo ou encore modifier la recherche dans le navigateur GPS (23 %) pendant qu’ils conduisent. 

Les automobilistes québécois prennent-ils leur responsabilité suffisamment au sérieux ?

Seulement 1 conducteur sur 10 (9 %) au Québec affirme ne jamais adopter de comportements à risque au volant. Quand on leur demande s’ils se considèrent comme distraits au volant, près de 8 conducteurs sur 10 (78 %) disent l’être rarement ou jamais, et 20 % des conducteurs déclarent l’être seulement à l’occasion.

« Les avancées technologiques et les changements qu’elles entraînent sont inévitables, et nous ne cherchons d’ailleurs pas à les éviter. Nos voitures sont de plus en plus sécuritaires », déclare André Parra, directeur régional des réclamations chez Allstate du Canada, compagnie d’assurance. « Cela dit, il nous faut garantir que les innovations sont bien utilisées et ne pas les laisser devenir des sources de distraction pour les conducteurs. »

Conseils de sécurité

Pour empêcher les sources de distraction de nuire à la conduite, voici les cinq principaux conseils de sécurité d’Allstate du Canada à l’intention des conducteurs.

  • Mettez votre téléphone en mode silencieux et hors de portée.
  • Obtenez l’itinéraire avant de partir.
  • Configurez votre système d’infodivertissement.
  • Concentrez-vous sur la route et les imprévus. 
  • Déléguez des tâches aux passagers.

Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*