Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   05-04-2019   by Nathalie Savaria

NAPA Académie 2019 : place à la relève !


Du 18 au 21 mars 2019, NAPA accueillait la troisième cohorte de la NAPA Académie, un stage de perfectionnement destiné à la relève.

Alors que la pérennité d’entreprise demeure l’un des plus grands défis de l’industrie, NAPA a créé il y a trois ans la NAPA Académie.

Durant quatre jours, la NAPA Académie propose une immersion complète au sein de l’organisation à des commis, gérants et propriétaires de magasins pour mieux les préparer à jouer efficacement leur rôle de gestionnaire. Le but est aussi de leur montrer comment utiliser tous les outils et les programmes mis à leur disposition par NAPA, afin de les aider à maximiser leur succès sur leur territoire.

Apprendre

Réunis autour de la grande table de la salle de conférence du siège social de NAPA, rue Haig, à Montréal, les 12 académiciens, sélectionnés par l’organisation, amorçaient à peine leur séjour lorsque le magazine L’automobile les a rencontrés.

Issus de diverses régions du Québec et du Nouveau-Brunswick, les participants de cette troisième cohorte, composée de neuf hommes et de trois femmes, se sont présentés tour à tour. Tous clament à l’unisson être venus à la NAPA Académie pour apprendre ou approfondir leurs connaissances.

Parmi les académiciens figuraient des propriétaires de magasin, des gérants, une assistante-gérante, des commis, ainsi qu’un représentant. Plusieurs font partie de la relève familiale dont certains ont exercé un métier avant d’intégrer l’entreprise, alors que d’autres, relativement jeunes, sortent à peine de l’école.

Si l’âge, le parcours et l’expérience des académiciens sont variés, tous ambitionnent un jour de diriger un magasin ou d’en être propriétaire, si ce n’est pas déjà fait.

C’est le cas entre autres de Martin Lecours, qui est devenu propriétaire d’un magasin NAPA à Drummonville en 2008. En 2015, il a revendu ses parts à ses associés, puis il a travaillé pour UAP comme gérant de territoire, avant de devenir propriétaire de P/A Bilodeau à Windsor en 2017. Malgré son expérience, il estime que son séjour à l’académie lui sera profitable : C’est sûr que j’en connais une grosse partie, mais d’après l’agenda, il y a une grosse partie que je ne connais pas.»

Même constat pour Stéphane Allison. Gérant de Pièces d’auto Allison à Danville, il a travaillé chez Bombardier Aéronautique à l’assurance qualité avant de venir prêter main-forte à son père dans le commerce familial dont il prendra la relève. «NAPA est une grosse machine et il y a beaucoup de ressources et probablement qu’on ne les utilise pas assez».

Parmi les plus jeunes académiciens, Nicolas St-Onge, commis chez Jean C. Dupont, à Edmundston, représente la troisième génération de l’entreprise familiale fondée par son grand-père. Avec son frère, il projette un jour de racheter le commerce familial. «Mon frère a fait l’académie il y a deux ans, et je me suis dit que ce serait bien si je venais ici moi aussi, puis d’apprendre tout le bagage que NAPA a à nous fournir et de pouvoir l’appliquer dans la vie de tous les jours, en allant chercher de nouveaux clients.»

Fait intéressant à noter, l’un des académiciens, François Boudreau, représentant chez J. P. Racette à Saint-Lin, «fait partie d’un groupe de cinq employés qui est dans un processus de rachat d’entreprise qui compte trois magasins», nous a-t-il appris. Un de ses collègues a d’ailleurs participé à l’académie, ce qui l’a motivé à le faire à son tour.

Une relève au féminin

La présence de trois jeunes femmes montrait un autre visage à cette relève.

Si Maude Lamarche, commis aux pièces chez Centre du ressort Lamarche à Rouyn-Noranda, ne se destinait pas au départ à travailler au sein de l’entreprise familiale, c’est avec enthousiasme qu’elle envisage maintenant de reprendre un jour le commerce avec son frère.

En revanche, ce choix s’est imposé presque naturellement pour Stéphanie Prévost, propriétaire-actionnaire de Pièces d’auto St-Jérôme : «Mon frère et moi, on est nés dans ça. La fin de semaine, on allait jouer au NAPA dans l’entrepôt, courir et placer des pièces. Pour nous, c’était juste normal dans un sens. Après mon secondaire, je suis allée travailler pour mon père. Avec mon frère, je suis propriétaire-actionnaire depuis un an et j’adore ça.»

Au programme

Aux académiciens, NAPA a offert un programme varié. Rencontres avec les dirigeants de l’organisation et les intervenants de chaque département, découverte des outils et des programmes de NAPA, présentation des résultats financiers de l’entreprise, de l’offre de produits. Des visites sont également au programme, de même qu’un volet sur la gestion des magasins.

Au terme de leur parcours, les académiciens reçoivent un diplôme officiel qui atteste de leur participation à la NAPA Académie.

Les 12 académiciens en bref

Stéphane Allison

Pièces d’auto Allison

Gérant depuis 2005

François Boudreau

J.P. Racette inc.

Représentant depuis février 2006

Kami Courchesne

Pièces Courchesne

Assistance-gérante depuis janvier 2019

Maude Lamarche

Centre du ressort Lamarche

Commis aux pièces depuis 2019

Sébastien Larose

Pièces d’auto La Baie

Commis depuis avril 2007

Martin Lavigne

Propriétaire depuis janvier 2004

P/A J.K.L.M.

Mathieu Lebel

Les pièces JGR Amos

Gérant depuis juin 2017

Martin Lecours

P/A Bilodeau

Propriétaire depuis septembre 2017

Steve Lemieux

NAPA Saint-Michel

Gérant corporatif depuis octobre 2016

Alexandre Prévost

Les pièces d’auto St-Jérôme

Propriétaire-actionnaire depuis août 2018

Stéphanie Prévost

Les pièces d’auto St-Jérôme

Propriétaire-actionnaire depuis août 2018

Nicolas St-Onge

Jean C. Dupont

Commis depuis juin 2018

 


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*