Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   02-04-2019   by Nathalie Savaria

Un problème de chaleur


Nous reproduisons la chronique de notre technicien et formateur expert Ghislain Roy, publiée dans le numéro du printemps 2019 du magazine L’automobile.

Voici un problème assez fréquent que l’on rencontre sur les Ford Thunderbird 2004.

Généralement, le client se plaint d’un problème de performance du système de chauffage de l’habitacle. Parfois, le problème est intermittent, mais il peut aussi se manifester de façon continue.

Photo 1

Avant d’aller plus loin, il faut en savoir un peu plus sur la façon dont l’antigel se rend dans le radiateur de chauffage.

Sur ce type de véhicule, des solénoïdes sont utilisés pour ouvrir et fermer le passage de l’antigel vers le radiateur de chauffage. Rien de compliqué, me direz-vous. En fait, c’est vrai jusqu’à ce que vous soyez obligé de prendre un miroir pour entrevoir la position des deux solénoïdes (dans le compartiment moteur). Une fois le boîtier du filtre à air enlevé pour accéder au conduit d’admission d’air, il est possible de bien voir les deux solénoïdes (Photo 1).

Photo 2

Lors des vérifications préliminaires, on peut découvrir le fusible 10 ampères (qui alimente le compresseur d’air climatisé et les solénoïdes) brûlé. En plus de changer le fusible, il faut alors procéder à des vérifications plus poussées sur le bloc des deux solénoïdes. Quand vient le temps de débrancher le connecteur électrique, le problème peut vous sauter aux yeux ! (Photo 2)

 

Photo 3

Souvent, ce type de problème se produit à cause d’un mauvais contact entre le terminal mâle du solénoïde et le terminal femelle du connecteur. Le mauvais contact crée une résistance qui, à son tour, provoque une chaleur excessive. À la longue, la chaleur fait fondre le connecteur en plastique qui retient les terminaux femelles. Si vous observez bien la photo 3, le bloc de solénoïdes a aussi souffert de cette chaleur excessive.

La bonne réparation à faire dans ce cas est de changer le connecteur ainsi que le bloc de solénoïdes. Trop fréquemment, je dois reprendre ces réparations, car le technicien a seulement essayé de nettoyer les terminaux sans changer le connecteur.

Au Sema Show… Les systèmes d’accroissement de puissance

Lors de ma dernière visite au Sema Show de Las Vegas, en novembre dernier, j’ai eu la chance de m’entretenir avec le gérant de DTE Systems, Michael Krecek. Cette entreprise allemande produit et distribue des accroissements de puissance pour automobiles, poids lourds et tracteurs.

En gros, on trouve deux types de système :

Le premier, le PedalBox, est un dispositif qui se branche en série sur le capteur de la pédale de l’accélérateur. Il modifie la courbe de la position de la pédale de l’accélérateur, ce qui se traduit par une accélération accrue de 10 %.

Le second, le PowerControl, est destiné aux véhicules turbo. Il peut augmenter la puissance de 30 % et, en même temps, il peut diminuer la consommation de carburant de 10 %. Ce dispositif utilise le signal du débit d’air massique (Mass Air Flow), du capteur de pression du turbo, du capteur de position de l’arbre à cames et d’autres capteurs.

Que ce soit l’un ou l’autre de ces systèmes, il faut les commander pour un modèle de véhicule spécifique, car ils sont livrés avec tous les connecteurs mâles et femelles pour se brancher en série. Il n’y a pas de fil à couper ou à modifier. Comme ces systèmes ont été conçus en Allemagne, vous pouvez vous attendre à un produit de haute qualité très facile à installer.

(Photo 4)


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*