Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   24-01-2018   by Nathalie Savaria

Trois étapes clés pour un travail de freinage complet


Nous reproduisons ici un article d’Allan Janssen traduit et adapté par Nathalie Savaria paru dans le numéro de novembre-décembre 2017 du magazine L’automobile.

Assurez-vous de meilleures performances, de la sécurité et de la fidélité de vos clients en effectuant chaque fois un travail approfondi.

Les freins sont parmi les travaux d’entretien les plus couramment réalisés dans les ateliers de mécanique automobile.

Les véhicules d’aujourd’hui sont en effet soumis aux arrêts et aux départs fréquents de la conduite urbaine ainsi qu’aux vitesses élevées et au freinage sur les autoroutes de banlieue. Au fil du temps, les plaquettes de frein et les composants connexes en prennent un coup. Alors que les consommateurs peuvent reporter d’autres travaux d’entretien, les freins usés ou bruyants attirent rapidement leur attention et se hissent en tête de leurs priorités.

Or, des preuves suggèrent que les ateliers de mécanique indépendants perdent du terrain au profit des concessionnaires dans la catégorie de l’entretien des freins. Un rapport récent publié par la firme de recherche J.D. Power montre que les concessionnaires canadiens ont réalisé environ 52 % de tous les travaux de freinage en 2016, contre 48 % en 2015, une progression de 4 %.

Ce gain s’est fait au détriment des ateliers de mécanique avec bannière, qui ont effectué seulement 16 % des travaux d’entretien des freins (contre 19 % en 2015), et des ateliers indépendants, qui ont fait 31 % des travaux (contre 35 % en 2015).

Fait plus préoccupant, la part croissante du marché primaire a cru dans toutes les catégories d’âge de véhicule. Parmi les véhicules de 4 à 7 ans, les concessionnaires ont effectué 63 % des travaux de freins en 2016, contre 60 % en 2015. Et parmi les véhicules de 8 à 12 ans, les concessionnaires ont réalisé 40 % du travail, contre 35 % en 2015.

Par comparaison, les ateliers indépendants ont fait seulement 23 % des travaux de freins des véhicules de 4 à 7 ans (contre 26 % en 2015) et seulement 39 % des véhicules de 8 à 12 ans (contre 44 % 2015).

Selon J.D. Power, ce « changement notable du marché » pourrait être dû à la complexité croissante de l’entretien des freins et à la demande grandissante des consommateurs pour des pièces et des services de qualité.

Une étude américaine intitulée « Do-It-For-Me Consumer Report 2016 », publiée à la fin de 2016 par NPD Group, a révélé que les consommateurs interrogés préfèrent se rendent chez les concessionnaires pour les « travaux avancés », tels que le remplacement des plaquettes de frein, du moins pour la première partie de la vie de leur véhicule. De manière prévisible, cette préférence diminue à mesure que le véhicule vieillit. Mais ce n’est que lorsque les véhicules atteignent l’âge de huit ans et plus que les ateliers de réparation indépendants prennent les devants.

Selon J.D. Power, ce « changement notable du marché » pourrait être dû à la complexité croissante de l’entretien des freins et à la demande grandissante des consommateurs pour des pièces et des services de qualité.

D’après le directeur de NPD Group, Nathan Shipley, « fidéliser la clientèle dans un environnement de service concurrentiel demande beaucoup d’efforts, mais tout se résume à une question de confiance. La confiance est essentielle, car c’est le facteur le plus important pour les consommateurs lorsqu’ils déterminent à qui ils vont confier leur véhicule.»

Alors, comment gagnez-vous cette confiance ? Et comment un atelier de mécanique indépendant peut-il maximiser les ventes dans cette importante catégorie ? Les observateurs de l’industrie conviennent que la vente d’un travail complet réduit les retours de véhicule, assure la satisfaction du consommateur et crée une fidélité.

  1. Procéder à une inspection complète

Un rapport complet de l’état du système de freinage de votre client commence par une inspection détaillée, en portant une attention particulière aux défaillances connues et aux particularités du système. Sachez qu’il faut tout inspecter, y compris les composants les moins évidents. Surtout, voyez s’il y a de l’usure inégale – avant et arrière – et assurez-vous que toutes les pièces sont bien fixées, avec des liens et des connexions intacts.

Mesurer l’épaisseur des plaquettes de frein est de loin préférable à une simple observation visuelle. Les pourcentages ont tendance à signifier différentes choses selon les personnes, mais les mesures réelles des plaquettes de frein ne mentent pas. Sur le rapport, notez la spécification d’usure minimale ainsi que l’épaisseur et l’état réels.

Lorsque vous faites part de la situation à votre client, utilisez des aides visuelles pour expliquer comment les freins fonctionnent. Et si vous pouvez produire des images de l’état réel de l’ensemble des pièces, cela renforcera leur confiance. De la documentation complémentaire, comme les spécifications et les résultats des tests, confirmera davantage votre diagnostic.

  1. Prêtez attention aux détails

Il est important de nettoyer toutes les pièces et de lubrifier correctement les composants mobiles. Enlevez la rouille et les débris accumulés sur les pièces comme les supports de fixation. De minces couches de rouille peuvent entraîner un fonctionnement peu fiable, une usure inégale et des pièces grippées. Nettoyez-les afin de faire disparaître toute trace de corrosion, puis lubrifiez tous les points de contact en métal pour vous assurer que le système dispose de la mobilité appropriée.

Vérifiez soigneusement les étriers et assurez-vous d’ouvrir la vis de purge pendant la compression, de sorte que le liquide de frein sale ou contaminé par l’humidité soit évacué correctement et ne continue pas d’endommager le système.

Il est préférable de remplacer les disques et les plaquettes de freins en même temps. Les disques de freins usés comportent un « dépôt de friction » qui a été transféré de la plaquette de frein à la surface de freinage du disque. Cela peut augmenter la distance d’arrêt. L’ancien dépôt de friction doit donc être enlevé.

Vérifiez l’état des cylindres de roues des freins à tambours. Ils ont généralement la même usure que les sabots de frein. Le remplacement des cylindres de roues évitera les retours futurs du véhicule en raison de fuites.

Des ensembles de freins de l’après-marché comprennent tous les pièces nécessaires. Il existe également des ensembles de purge de frein et des assortiments qui permettent de réaliser facilement et rapidement un travail complet.

On n’insistera jamais assez sur le remplacement des systèmes de fixation et de retenue tant pour les plaquettes que pour les sabots de frein. Avec le temps, ils perdent de leur tension, sont souvent rouillés, étirés ou même brisés. Ces pièces sont conçues pour maintenir les montages de freins dans le positionnement et l’orientation adéquats. Leur faible coût en justifie le remplacement pour assurer une fonction de freinage appropriée et prolonger la durée de vie utile de l’ensemble des composants.

  1. Faites un essai routier

Le rodage d’un nouvel ensemble est la dernière étape clé dans la réalisation d’un travail de freinage complet.

La meilleure façon d’y parvenir est de mener une série d’arrêts doux qui augmentent régulièrement en intensité pendant environ 15 minutes. Accélérez à environ 50 km/h puis arrêtez-vous, en allouant au moins 30 secondes de refroidissement entre chaque arrêt. Vous pourrez ainsi accomplir 25 à 30 arrêts, ce qui permettra aux nouveaux éléments de s’ajuster efficacement. Cela contribuera également à réduire les bruits émis par les nouveaux freins qui tendent à agacer les clients.

Il vaut mieux qu’un technicien effectue ce processus de rodage, parce que non seulement vous serez sûr de l’avoir fait, mais vous aurez également la possibilité de vérifier la sensation de freinage en appuyant sur la pédale de frein et de vous assurer que le véhicule ne se déporte pas d’un côté ou l’autre.


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*