Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   18-09-2017   by Nathalie Savaria

Test de pneus d’hiver 2017 : 29 modèles au banc d’essai


Nous publions en intégralité l’article de Michel Poirier-Defoy sur le test de pneus d’hiver 2017 présenté en condensé dans le numéro de septembre-octobre 2017 de L’automobile.

Le test de pneus d’hiver 2017 est le 25e test de pneus effectué par le tandem Michel Poirier-Defoy et Jean-François Guay. Au cours des décennies, des centaines de produits ont été mis à l’essai et des milliers de kilomètres ont été parcourus, si bien qu’une technique d’évaluation éprouvée a été développée au cours des ans.

Pour ce test, les VUS sont à l’honneur : ce créneau sans cesse grandissant est très prisé des automobilistes québécois. Nous avons sollicité la plupart des manufacturiers et la dimension retenue a été 225/65R17, devenue depuis l’an dernier la grandeur la plus populaire en Amérique. Ce sont finalement 29 pneus différents qui auront été testés, dont certains en exclusivité, du Québec jusqu’au cercle polaire. Il existe des douzaines de produits disponibles sur le marché, mais ce test couvre plus de 70 % des produits achetés par les consommateurs au pays.

La méthodologie est strictement la même pour tous les produits : par une température avoisinant les -10 degrés Celsius, des départs et arrêts sur neige et glace, des virages et slaloms, une conduite sur pavé sec, humide, autoroute asphaltée et bétonnée avec mesure de son. Chaque séance nécessite deux heures et se déroule sur une cinquantaine de kilomètres. Chacun des Mazda CX-5 utilisés a été équipé d’un calculateur de bord VBox et d’un sonomètre. Les notes personnelles des évaluateurs viennent compléter les données recueillies.

Ainsi, 29 pneus d’hiver ont été mis à l’épreuve dont 4 produits Toutes conditions climatiques qu’on peut également utiliser pendant 12 mois, un segment du marché qui se bonifie chaque année. Dans le tableau global, 4 nouveaux produits ont été évalués hors test et obtiennent, en conséquence, une place provisoire. Un second test pour les pneus Toutes conditions a été effectué à la fin du printemps.

Les produits testés concernent principalement les VUS, mais pourront équiper aussi des camionnettes et, à l’occasion, des voitures de tourisme. Aucun pneu muni de crampons n’a été testé, mais une douzaine des produits mis à l’essai peuvent être cloutés par le revendeur ou le sont en usine par le fabricant.

La qualité des pneus d’hiver s’est bonifiée en général, si on fait exception de certains produits d’origine chinoise dont la certification hivernale est limite et dont le prix demeure le premier critère d’acquisition. Cependant, dans l’ensemble, la venue de nouveaux produits améliore l’offre de base pour le consommateur et la concurrence n’en sera que plus féroce, malgré une hausse prévisible des prix d’environ 7 %.

Les prix et les garanties peuvent varier selon le manufacturier, le distributeur et la région. Des rabais saisonniers à l’achat peuvent être consentis également.

Pneus d’hiver tests 2017 : classement

HIVER
Marque Modèle
A 91 1 – Nokian Hakkapeliitta R2 SUV
91 1 Bridgestone Blizzak DM V2
     * Nokian Hakkapeliitta 9 SUV
B 88 4 Gislaved Nord*Frost 200 SUV
86 5 Michelin Latitude X-Ice Xi 2
85 6 Yokohama Ice GUARD iG51v
84 7 Continental Winter Contact Si
  82 8 Toyo Observe GSi 5
     * Nokian Nordman 7 SUV
C 80 10 Pirelli Ice Zero FR
79 11 Goodyear Ultra Grip Ice WRT
77 12 Hercules Avalanche RG2
76 13 Dunlop Winter Maxx SJ8
   * Firestone Winterforce 2 uv
     * BF Goodrich Winter T/A KSI
D 72 16 Nitto Winter SN2
70 17 – GT Radial Champiro WinterPro HP
70 17 – Uniroyal Tiger Paw Ice and Snow 3
69 19 Falken ESPIA EPZ II SUV
  68 20 Toyo Observe G3 Ice
E 64 21 MaxTrek M900 ICE
63 22 Hercules Avalanche X-Treme
F 60 23 Ironman Polar Trax WPS
58 24 Rovelo RWS 677
55 25 Cachland CH-W2003
* Nouveaux produits testés à part. Classement provisoire
TOUTES CONDITIONS CLIMATIQUES
71 1 Nokian WR G3  SUV
70 2 Toyo Celsius  CUV
66 3 – Yokohama Geolandar A/T GO 15
66 3 – Vredestein Quadrac 5

 

A : Évaluation supérieure                D : Bien acceptables

B : Très haut cotés                               E : Pour les petits budgets

C : Recommandables                          F : Inférieurs à la moyenne

Toutes conditions climatiques

Essais exclusifs hors test

 

Pneus d’hiver               Test 2017 Dimension : 225/65R17 Véhicule : Mazda CX-5      
       
Marque Modèle Sens Pays Composition C/NC Charge/vitesse C/NC Code %
BFGoodrich Winter T/A D CHI 2P/2A/1N F 102S
Bridgestone Blizzak DM-V2 D JAP 2P/2A/1N F 102S NC 102S
Cachland CHW 2003 D CHI 2P/2A/1N C 102H C 102H
Continental Winter Contact Si D ALL 2P/2A/2PAM F 106T   XL NC 106T
Dunlop Winter Maxx SJ8 D THAIL 2P/2A/1N F 102R NC 102R
Firestone Winterforce 2 uv D CAN 2P/2A/1N C 102S
Falken Espia EPZ II SUV D THAIL 2P/2A/1N F 102R NC 102R
Gislaved Nord*Frost 200 SUV A RUS 2P/2A/2PAM C 106T   XL C 106T
GT Radial Champiro Winter Pro HP A CHI 2P/2A/1N F 102H NC 102H
Goodyear Ultra Grip Ice WRT D USA 2P/2A/1N F 102S NC 102S
Hercules Avalanche RG2 D USA 2P/2A/1N F 106R   XL NC 106R
Hercules Avalanche X-Treme Co USA 2P/2A/1N C 102T C 102T
Ironman Polar Trax WPS Co CHI 2P/2A/1N C 106T   XL C 106T
MaxTrek M900 ICE D CHI 2P/2A/1N C 102H C 102H
Michelin Latitude X-Ice Xi2 D CAN 2P/2A/1PAM F 102T NC 102T
Nitto Winter SN2 Co JAP 2P/2A/1N F 102T NC 102T
Nokian Hakkapeliitta 9 SUV D RUS 2P/2A/1N C 106R   XL
Nokian Hakkapeliitta R2 SUV D RUS 2P/2A/1N F 106R   XL NC 106R
Nordman 7 SUV D RUS 2P/2A/1N C 106R   XL
Pirelli Ice Zero FR D RUS 2P/2A/1PAM F 106T    XL NC 106T
Rovelo RWS677 D CHI 2P/2A/1N C 102S C 102S
Toyo Observe G3 Ice D JAP 2P/2A/1N C 106T   XL C 106T
Toyo Observe GSi 5 D JAP 2P/2A/1N F 102S NC 102S
Uniroyal Tiger Paw Ice and Snow 3 D CHI 2P/2A/1N C 102T C 102T
Yokohama Ice Guard iG51v D JAP 2P/2A/1N F 102T NC 102T
Toutes saisons ou Toutes conditions       Homologués pour l’hiver avec flocon
       
Marque Modèle Sens Pays Composition Charge/vitesse UTQG C/NC Code UTQG
Nokian WRG3 SUV D RUS 2P/2A/1PAM 106H  XL 600 A A NC 106H 600 A A
Toyo Celsius CUV A USA 2P/2A/1N 102H 520 A A NC 102H 520 A A
Vredestein Quadrac 5 D HOL 2P/2A/2PAM 102V 400 A A NC 102V 400 A A
Yokohama Geolander A/T G015 Co THAIL 2P/2A/1N 102H 520 A A NC 102H 520 A A
 

General Tire, Cooper et Hankook ont décliné notre invitation.

 

Bande de roulement :    Co : conventionnelle    D : directionnelle     Asy : asymétrique

XL : flancs renforcés      F : Friction                       C : Cramponnable

Construction des nappes :  P = polyester   A = acier  N = nylon    PAM = polyamide

 

A : Évaluation supérieure

Bridgestone et Nokian demeurent aux premiers rangs du classement. La technologie des Blizzak et Hakkapeliitta procure à nouveau les performances les plus notables enregistrées lors de nos essais.

1- Nokian Hakkapeliitta R2 SUV (ex-aequo)

Nokian demeure une référence avec ses produits d’hiver connus pour leur durabilité, leur sécurité et leurs performances. Le Hakkapeliitta R2 SUV offre une construction plus robuste avec ses flancs renforcés et une stabilité de première. Il fait notamment bien sur la neige durcie comme sur la glace, un peu mieux que le Blizzak. La semelle procure un peu moins d’adhérence dans la neige profonde, mais l’adhérence demeure prévisible et ferme. On remarque des dimensions pour camionnettes et des Run Flat. Une version R2 est offerte pour les voitures de tourisme. Probablement le plus dispendieux. En vente chez des revendeurs accrédités.

1- Bridgestone Blizzak DM V2 (ex-aequo)

Ce Blizzak de Bridgestone constitue la référence des produits nippons et ses performances sont sans reproches, assez pour faire jeu égal avec le Hakkapeliitta et même se démarquer avec une meilleure qualité pour le prix. On apprécie les freinages puissants et de bonnes accélérations sur toutes les surfaces, mais en particulier sa douceur de roulement sur route sèche. Qu’il s’agisse d’adhérence longitudinale comme latérale, il est prévisible et donne confiance au conducteur. Sa bande de roulement directionnelle et les blocs fortement lamellisés additionnée d’un composé de gomme assure une bonne longévité. La distribution est importante, incluant des grandes surfaces.

Nokian Hakkapeliitta 9 SUV

Testé à part dans les confins arctiques de la Finlande, ce Hakka 9 de dernière génération hérite d’une génétique nordique importante. Si la version à deux types de crampons atteint de nouveaux sommets, celle dite de friction, qui est offerte en Amérique, ne s’en démarque pas moins. Cependant, comme c’est notre politique, tout produit évalué en dehors de nos essais officiels occupe un classement provisoire. Toutefois, soyez assurés que les attentes quant à l’adhérence en toutes circonstances et les performances sur neige et sur glace étaient au rendez-vous.

B : Très haut cotés

Ce groupe comprend 6 pneus d’hiver, comprenant 2 nouveautés et 4 produits provenant de manufacturiers d’importance. Une série haut de gamme envers qui les reproches sont minimes et qui fera le bonheur de tout automobiliste, quelquefois à des prix plus compétitifs et offerts dans de grands réseaux de distribution.

4 – Gislaved Nord*Frost 200 SUV

Le Gislaved Nord*Frost 200 SUV est une belle révélation dans ce test. Gislaved possède une solide expertise en produits d’hiver. Sur le sec, la neige durcie ou la glace, ce Nord*Frost s’est comporté avec brio. S’il a perdu quelques points au freinage, il en a repris par sa tenue de route sur le sec grâce à sa bande de roulement asymétrique. Moins indiqué pour les camionnettes, il conviendra mieux aux VUS luxueux. Des permutations régulières sont à prévoir. Les prix sont intéressants. On déplore que le réseau de distribution ne soit pas plus étendu.

5 – Michelin Latitude X-Ice Xi2

Jadis la référence dans ce créneau, le Michelin Latitude a pris quelques rides. S’il demeure le produit que recherchent de nombreux consommateurs pour sa stabilité, sa douceur et son confort de roulement, caractéristiques que l’industrie tente de copier, ses performances ne se sont pas améliorées face aux éléments hivernaux. Prévisible sur neige durcie, efficace sur la glace, sa semelle se bourre rapidement dans la neige profonde et la gadoue. Ce pneu est aussi l’un des plus dispendieux et il offre une garantie. Michelin a de loin le réseau de distribution le plus complet dans notre marché.

6 – Yokohama iceGUARD IG51v

L’avantage majeur du Yokohama iceGUARD iG52v tient au fait qu’il a été développé pour des VUS et des camionnettes. Sa bande de roulement unidirectionnelle peut s’évider rapidement de tous les éléments (neige et gadoue) grâce à des nervures longitudinales et en biais ; la stabilité de roulement est assurée par la rainure centrale. La tenue de route en virage est bonne, mais ce sont les freinages qui sont allongés sur des surfaces enneigées. Le confort de roulement sur pavé sec est agréable. Malgré une gomme en apparence souple, on obtiendra une bonne longévité. La distribution est concentrée chez certains regroupements.

7 – Continental WinterContact SI

Nous admettrons au départ que ce Continental Winter Contact Si convient mieux aux VUS compacts et intermédiaires à cause de sa construction classique concoctée pour les véhicules de tourisme. La traction longitudinale l’emporte sur le comportement en virage ; cependant, on peut anticiper le décrochage et bien le contrôler. Il tire son épingle du jeu sur la neige durcie et la glace grâce à sa bande de roulement directionnelle fortement lamellisée. Son comportement sur une route dégagée est toutefois exemplaire. Il procure les mêmes caractéristiques en virage et au freinage. Le réseau de distribution est passablement complet.

8 – Toyo Observe GSi 5

Le Observe GSi 5 poursuit une belle carrière et on peut l’installer sans problème sur des voitures, des VUS et des camionnettes 1500, tellement il est polyvalent avec son catalogue de grandeurs ultra complet. Bon an, mal an, il tient tête aux meilleurs et vieillit bien. Il demeure au-dessus de la moyenne dans tous les exercices, neige, glace et gadoue. Toyo poursuit sa publicité qui met en relief les écailles de noix, mais c’est sa bande de roulement symétrique, bien ajourée et assortie de lamelles, qui lui confère autant d’adhérence. On le voudrait cependant un peu plus silencieux. Bonne valeur pour le prix.

9 – Nokian Nordman 7 SUV

Tout nouveau cet automne, et testé hors séquence lui aussi, le Nordman 7 SUV est une réplique du Nokian Hakka 7 d’il y a quelques années et qui fut à son époque gagnant de nos tests (2011) : il est dorénavant offert à moindre coût et sera offert avec ou sans crampons posés en usine. Les vertus du Nordman 7 SUV sont remarquables, mais en-deçà des Hakkapeliitta R2, 8 et 9. Le réseau de revendeurs est le même que pour Nokian.

C : Recommandables

Les produits de ce segment constituent des acquisitions attirantes ; chacun recèle des caractéristiques qui conviendront à plusieurs automobilistes. Leur rendement est moins performant, mais la longévité est au rendez-vous et, quelquefois, le prix est alléchant.

10 – Pirelli Ice Zero FR

Le Ice Zero FR (FR pour friction) demeure ce que Pirelli a fait de mieux comme pneu d’hiver pour les voitures de tourisme et les petits VUS. Il procure une solide adhérence et un comportement doux sur route sèche et autoroute. On appréciera sa tenue de route prévisible et son adhérence en virage. Cependant, les données indiquent des accélérations et des freinages plus longs, ce qui le déclasse de quelques rangs. La semelle directionnelle comprend des blocs bien lamellisés qui éliminent la gadoue et la neige. On rapporte quelques cas d’usure prématurée. Le catalogue comprend des versions roulage à plat. Le réseau de distribution est davantage axé sur les concessionnaires.

11 – Goodyear Ultra Grip WRT

De tous les produits Goodyear qui portent l’appellation Ultra Grip, le WRT, grâce à sa technologie, est loin devant, tant par ses performances que son prix plus élevé. On aime le WRT pour sa conduite prévisible et un confort de roulement au-dessus de la moyenne. Les accélérations sont franches, les freinages plus longs et l’adhérence latérale moyenne. Sa bande de roulement directionnelle harmonieusement lamellisée procurera une excellente durabilité. Il fait aussi bien sur la glace que dans la neige profonde. Il est doux sur l’autoroute. Le réseau de distribution est complet, dont certains centres Goodyear.

12 – Hercules Avalanche RG2

Hercules est une marque privée qui fait fabriquer ses produits sous licence et le RG2 ne fait pas exception, puisqu’il est assemblé en Europe. Il est de loin le meilleur produit hivernal jamais fabriqué sous ce label. Cet Avalanche RG2 non cramponnable représente une des meilleures valeurs qualité/prix du test. Il conserve ses propriétés par temps très froid et sa tenue de route est prévisible en toutes circonstances. On le gardera pour les VUS compacts et intermédiaires et certaines camionnettes à cause de sa structure renforcée. Le réseau de distribution est de plus en plus étendu.

13 – Dunlop Winter Maxx SJ8

Dunlop est un nom qui a marqué l’histoire du pneu, mais sa diffusion en Amérique est contrôlée encore par Goodyear. Développé et fabriqué par le géant japonais Sumitomo, le Winter Maxx SJ8 est particulièrement conçu pour les VUS et les camionnettes. À l’image des produits du pays du Soleil Levant, les blocs sont fortement lamellisés et procurent une tenue de route agressive et prévisible, avec de bonnes accélérations, des freinages un peu longs et une bonne prise en latéral. La bande de roulement directionnelle assurera une bonne longévité mais son niveau sonore est plus élevé. Le prix est souvent avantageux considérant son pays d’origine.

Firestone Winterforce 2 uv

Depuis deux ans, Firestone a vu sa gamme de produits renouvelée avec des pneus de qualité nettement supérieure et le Winterforce 2 uv pour les VUS et camionnettes en est un exemple probant. Nous avons mis à l’essai le seul jeu disponible au Canada et avons constaté que les améliorations sont évidentes : bande de roulement directionnelle, composé de gomme technologique, lamellisation des blocs, le tout est simple mais fort efficace sur toutes les surfaces et assez silencieux. Une proposition avantageuse pour les automobilistes qui recherchent des performances nobles à un prix avantageux dans le segment du Tier 2. Cramponnable en atelier et fabriqué également à Joliette !

BFGoodrich Winter T/A

Autre nouveauté pour l’automne, BFGoodrich débarque avec le pneu d’hiver Winter T/A en remplacement du vétuste Winter Slalom KSI. Une nette amélioration et le meilleur produit testé à ce jour en provenance de la Chine. Les essais ont été succincts, mais assez convaincants pour le recommander sans crainte. La semelle maintenant directionnelle est bien ajourée pour évacuer les éléments, la gomme ajoutée de silice procure une bonne adhérence et la conduite est stable. Comme le Firestone, les essais ont été effectuées hors-test et leurs classements sont provisoires à l’intérieur de ce segment.

D : Bien acceptables

Qu’on ne s’y méprenne pas, les produits dans ce segment sont de vrais pneus d’hiver dont les performances en général sont plus que convenables. C’est tout simplement que la concurrence est féroce et que les efforts technologiques sont constamment développés pour fabriquer des pneus de grande qualité. Certains représentent de bonnes valeurs pour le prix demandé et leur longévité sera au rendez-vous.

16 – Nitto Winter SN2

Une marque qui s’ajoute à nos tests cette année, le Nitto est fabriqué par Toyo et s’adresse à un marché plus jeune. Fabriqué au Japon et plus dispendieux, sa bande de roulement est fortement lamellisée et le réseau de rainures facilite l’évidement de la neige et de la gadoue. Les accélérations et les freinages manquent de vivacité de même que la tenue de route en virage, mais la conduite sur route sèche est extrêmement douce. Le réseau de distribution est limité et les prix peuvent varier.

17 – GT Radial Champiro WinterPro HP (ex-aequo)

Pour une rare fois, le produit offert par le manufacturier indonésien GiTi Tire ne termine pas au sommet des pneus d’origine chinoise (2e à BFGoodrich). Cependant, on nous a remis des pneus à caractère sportif destinés à des véhicules plus puissants. La tenue de route sur le sec est excellente, mais en reperd si on roule dans la neige. Il s’agit donc d’un compromis entre le type de conduite et la qualité des routes qu’empruntera le conducteur. Le rapport qualité/prix est également fort avantageux. La semelle asymétrique et non cramponnable exigera des permutations régulières. Offert dans un vaste réseau de distribution au Québec.

17 – Uniroyal Tiger Paw Ice & Snow 3 (ex-aequo)

Une presque nouveauté que cette 3e génération du Tiger Paw, lancé tard l’an dernier. Une saine évolution mais qui ne se démarque pas devant la trop forte concurrence dans ces essais. Fabriqué également en Chine, la bande de roulement est classique avec une rainure centrale stabilisante. Sa conduite plus stable et prévisible vise les voitures de tourisme et les petits VUS. Il fait vraiment mieux dans la neige, avec notamment de bons freinages, que sur la glace ou sur une route sèche. Son taux d’usure est inconnu. Souvent offert en entrée de gamme par les concessionnaires.

19 – Falken Espia EPZ II SUV

Une autre marque qui se joint à nos essais annuels, ce Falken est assemblé dans l’usine thaïlandaise de Sumitomo. Fortement lamellisée et ajourée, sa bande de roulement est efficace dans la gadoue et la neige profonde. On dénote un peu de rebond sur route sèche et bosselée, sinon la conduite est douce et souple. L’adhérence latérale est prévisible et sa construction est destinée aux VUS et camionnettes. Nous l’avons laissé sur un véhicule d’essai pendant tout l’hiver : il n’a pas déçu et montre très peu d’usure. Prix souvent alléchants. Distribution limitée.

20 – Toyo Observe G3 ICE

C’est avec le but avoué de développer un produit hivernal d’entrée de gamme que Toyo a fabriqué le Observe G3 ICE, avec un prix alléchant qui en fait une bonne occasion pour le consommateur. Il porte un nom qui rassure l’automobiliste, mais on doit l’utiliser avec précautions. Malgré son nom accrocheur, les freinages, comme les accélérations, sont assez longs. Sa semelle profiterait d’un épaulement plus carré qui bonifierait la prise de virages. Il est cramponnable en atelier. Le réseau de distribution s’est encore agrandi.

E : Pour les petits budgets

À peine deux produits dans ce groupe, mais deux exemples qu’on peut se procurer des pneus d’hiver homologués à bas prix et obtenir un rendement satisfaisant si on ne les pousse pas trop dans des situations limites. Ils font assez bien dans la neige profonde ou des routes mouillées, mais il sera préférable de ne pas dépasser les capacités de ces pneus et des vitesses affichées. Une solution quand il faut passer un dernier hiver avec un véhicule en location.

 21 – MaxTrek M900 ICE

Le MaxTrek M900 ICE est l’alternative cramponnable du M7 friction que nous avions testé l’an dernier. Nous le qualifierons d’honnête puisqu’il procure un comportement prévisible. Les freinages et les accélérations sont un peu longs, mais on ne patine pas. La prise de virage demande plus de patience, mais la gomme s’accroche quand même. Il évide bien les éléments et offre une tenue convenable dans la grosse neige. L’ajout de crampons augmentera tant la traction que sa longévité, si on peut supporter le niveau sonore plus élevé. La distribution se bonifie encore cette année.

22 – Hercules Avalanche X-Treme

Hercules revient cette fois avec un produit concocté à l’ancienne et qui ressemble davantage à un pneu hors route qu’à un routier des neiges. Il est assemblé selon une vieille technologie aux États-Unis et non en Asie. Il sera tout indiqué pour les petites routes enneigées et la gadoue, mais il faut s’attendre à des freinages plus allongés. La tenue de route en courbe est limitée, mais il réagit bien lors des corrections de volant. Nous l’avons assorti de crampons et il a mieux répondu pendant tout un hiver en milieu urbain. Réseau de distribution limité.

F : Inférieurs à la moyenne

La dernière catégorie est celle qui est le plus difficile à identifier pour le consommateur. Le look accrocheur est présent dans la bande de roulement, mais les performances n’y sont pas vraiment. Le prix est séduisant et on se laisse entraîner. Jusqu’à ce qu’on se retrouve dans de vraies conditions hivernales qui exigent qu’on conduise avec minutie.

23 – Ironman Polar Trax WPS

La principale caractéristique de ce pneu d’hiver économique réside dans sa structure renforcée qui sera mieux indiquée pour des VUS et des camionnettes plus lourdes, une rareté dans ce créneau et qui mérite qu’on investisse son petit budget. Curieusement, les résultats sont meilleurs en virage comparativement aux accélérations et aux freinages. La traction dans la neige est acceptable, mais le pneu perd ses moyens sur la glace. Assez bruyant sur autoroute sèche. Son degré d’usure n’est pas connu. Distribution limitée puisqu’il en est à sa deuxième année.

24 – Rovelo RWS 677

La bande de roulement de ce Rovelo ressemble à des douzaines d’autres produits d’hiver, mais nous avons eu l’impression de rouler sur des billes tellement le manque d’adhérence était flagrant. Les accélérations et les freinages sont longs et les aides électroniques (antipatinage et antiblocage) ont été fort sollicités. Il y bien d’autres choix sur le marché, même si ces pneus sont fournis lors d’un achat de véhicule. Réseau de distribution limité à un grand fournisseur.

25 – Cachland CH-W2003

Chaque test se termine par un produit qui mérite le bonnet d’âne et ce Cachland mérite amplement le titre cette année. S’il est homologué du logo flocon/montagne pour rouler en hiver, ses performances ont peu de lustre : il a terminé bon dernier dans toutes les phases de nos essais. Nous ne pouvons le recommander et il vaudrait mieux investir quelques huards de plus sur une autre marque. Réseau de distribution inégal.

TOUTES CONDITIONS CLIMATIQUES

Les pneus Toutes saisons (All Weather en Europe) ou Toutes conditions climatiques ajoutent quelques joueurs à chaque millésime. Ce segment de marché trouve souvent preneur pour des VUS ou camionnettes de travail, question d’économiser temps et argent. Nuance importante, les deux premiers se comportent comme de bons pneus d’hiver avec des capacités estivales intéressantes et les deux autres comme des pneus d’été avec certaines aptitudes hivernales. Ce sont de bons compromis pour ceux qui roulent moins en hiver ou évitent le gros temps. On économise deux installations par année, mais il faut s’assurer que l’alignement soit correct. Leur popularité est grandissante hors Québec. Nous avons réuni les quatre meilleurs lors de ces essais.

1 – Nokian WR G3  SUV 

Le Nokian WR G3 est issu d’une famille de pneus plus performants aptes à rouler à haute vitesse en Europe. Code de vitesse plus élevé, flancs renforcis, il résiste bien à la chaleur tout en conservant de bonnes capacités hivernales, même supérieures à plusieurs vrais pneus d’hiver. Cette même résistance au chaud se traduit par une capacité à rouler en été avec des performances de qualité. S’il est le plus dispendieux du groupe, il est aussi celui qui parcourra le plus de kilomètres (indice d’usure de 600). Bien indiqué pour les VUS sportifs et les tractions intégrales. offert chez des revendeurs accrédités.

2 – Toyo Celsius CUV 

Lancé l’an dernier, le Toyo Celsius s’est avéré une saine concurrence pour le Nokian, mais à moindre coût. Cette année, sa version CUV demeure dans l’ombre du premier, mais se débrouille tout autant dans les conditions hivernales. Les accélérations sont franches, la tenue de route en virage est solide, mais les freinages sont allongés. La carcasse est plus bruyante sur route bosselée, mais la conduite sur autoroute se fait en douceur. La bande de roulement asymétrique commandera des permutations régulières. Bon réseau de distribution.

3 – Yokohama Geolandar A/T GO 15 (ex-aequo)

La philosophie derrière ce nouveau Geolandar est totalement différente. Yokohama fait d’excellents pneus pour VUS et camionnettes. Or, ce produit quatre saisons robuste a été développé pour lui conférer assez de propriétés pour en faire un pneu d’hiver également. Le rendement dans des conditions climatiques hivernales est moindre, comme en témoignent des freinages allongés. Le comportement estival est cependant sans reproche. Le but de ce créneau est de permettre à un pneu d’hiver de rouler en été et vice versa et à un pneu quatre saisons de rouler en hiver. Pour les conducteurs prudents ou qui roulent peu en hiver.

3 – Vredestein Quadrac 5 (ex-aequo)

Malgré un réseau de distribution fort limité, le manufacturier hollandais a tenu à participer à notre test avec son Quadrac 5. Même si ses propriétés de conduite sont sous la normale face à l’hiver québécois, ce Vredestein est tout désigné pour les voitures et VUS sportifs avec un indice de vitesse V, le seul de ce test. Conçu pour les autoroutes européennes, son usure sera plus restreinte (indice de 400), mais la douceur de roulement est évidente. Il est préférable de l’utiliser en zone urbaine et sur une intégrale.

NB : Nous tenons à remercier les manufacturiers participants, Mazda Canada pour la disponibilité des CX-5 et Atelier Yvon Lanthier de Saint-Jérome pour l’entreposage et le montage des pneus.


Imprimer cette page



connexes


30 commentaires » for Test de pneus d’hiver 2017 : 29 modèles au banc d’essai
  1. Frank says:

    Avez-vous tout de même testé le Nokian Hakkapeliitta 9 avec clous ou seulement la version sans clous? Si oui, pouvez-vous m’en dire davantage en comparaison avec le 9 non-clouté et le R2 par exemple? J’hésite entre le Hakka 9 cloutés et le R2, c’est pour un RAV4 Hybride. Merci

    • Nathalie Savaria says:

      Bonjour monsieur,

      j’ai testé le Hakka 9 avec crampons pendant toute une journée en Finlande, sur la glace et la neige durcie et quelques km sur asphalte.
      Ma première impression est qu’il fait encore mieux que le Hakka 8 à cause du jumelage des deux types de crampons
      et aussi silencieux sur asphalte.
      Je n’avais pas la même instrumentation que dans nos tests, mais j’ai bien hâte de le faire l’hiver prochain dans un vrai test comparatif.
      Je n’ai pu faire le Hakka 9 sans crampons parce que la production débutait et que Nokian ne voulait pas nous le faire essayer.
      C’est ce qui explique pourquoi notre classement est provisoire, mais par expérience, je peux déterminer qu’il est un produit digne de la meilleure cote.
      Il faut savoir que l’Amérique du Nord est la seule enclave où les produits Hakka sont disponibles sans crampons.
      Même pas en Finlande !
      En ce qui a trait à votre RAV 4 hybride. voici les questions auxquelles vous pouvez répondre afin d’éclairer votre choix.
      – conduite en ville, banlieue et autoroute : R2
      – week-end au chalet et en montagne : Hakka 9 crampons
      – vous vivez dans un grand centre où le déneigement est lent : Hakka 9 crampons

      En Finlande, 70 % des voitures ont des crampons, et majoritairement des Nokian, et personne ne porte de bouchons pour le bruit !
      D’ailleurs, il existe une norme en Europe pour le bruit et la pollution causés par les crampons. Et Nokian sort encore premier.

      Un détaillant Nokian vous conseillera également en fonction des quelques questions qu’il vous posera. Pour en connaître plusieurs, ce sont des gens compétents et intègres. D’ailleurs, le Nokian n’est jamais vendu par de grandes chaînes ou sur internet.

      Il est plus dispendieux, mais offre une bonne longévité. C’est plus que du bonbon comme disait la publicité.

      J’espère vous avoir éclairé, salutations,

      Michel Poirier-Defoy

      • Frank says:

        Bonjour, merci pour la réponse, que j’ai malheureusement lue après avoir acheté des R2 SUV pour le RV4 Hybride AWD. J’habite en ville mais je vais au chalet à toutes les fins de semaine, surtout l’hiver pour le ski.

        J’avais des Hakkapelita 8 cloutés sur un VW traction que j’ai adoré mais en lisant à gauche et à droite, je me suis convaincue que R2 serait suffisant. J’ai un petit regret de ne pas avoir choisi les Hakkapelita 9 cloutés (en supposant qu’ils sont équivalents ou meilleurs que les Hakkapelita 8 cloutés) dans certaines conditions mais je trouve difficile de comparer deux véhicules très différents (Golf TDI traction, manuelle vs RAV 4 Hybride AWD). J’ai beaucoup de difficulté à trancher entre les deux à cause de ça.

        J’aimerais bien que les Hakkapelita 9 avec clous soient comparés avec le R2 (Un R3 serait en route semble-t-il) l’an prochain.

        Merci et joyeuses fêtes.

      • Frank says:

        Confirmé pour le R3 (Et R3 SUV)
        https://www.nokiantyres.fr/hakkapeliitta-r3

        J’espère que l’on pourra avoir un comparatif avec Hakka R3 et Hakka 9 (cloutés!).

        Merci!

      • Charles says:

        Bnjour cher monsieur,

        En effet, en Finlande 70% sur clous, mais ils ont 870km d’autotoute (donc on tient pas compte des routes secondaires). Et ils achetent des Haka religieusement, pas des pneus Chinois qui sont mauvais et y mettre des crampons.) Effet? Quebec, le fait d’avoir des crampons detruit toutes les routes et autoroutes (et bcp bcp bcp bcp plus de traffique qu’en Finlande), ce quio explique, largement la facture de 15 milliards a reparer AU QUEBEC! Et ayant passe des aneees au Sguenay, j’ai vu des routes pavees assez ok en juin, et arrachees aux crampons en un seul hiver. toujours en zone d’acceleration et de deceleration, la ou le metal arrache… Donc ce qui marche en Finlande ruine financierement le Quebec, et tous les Quebecois~ Ville de Quebec et, de plus en plus, Montreal. PAS SUD ONTARIO e.g. Ottawa, car les crampons sont banis!

        Oui, les Finnois ont meme etudie l’effet son des crampons. Mais, pour vous, au Quebec, vous payeresz tres cher le manque de reglementation- j’ai appelle, verifier, AUCUNE ETUDE au QUEBEC. Pneus chinois de 100$+ crampons= pauvrete, pas securite au quebec.

  2. Emanuel Pereira says:

    J’ai une Dodge Journey 2012. 225/70/16. Je recherche la qualité/securité mais surtout longevité car je fait pas mal de kilométrage. Suggérez vous le Bridgestone Blizzak DM-V2 ou le XIce-2 de Michelin. J’ai eu les XIxe 5 ans mais pas mal cher. La j’hesite pour le BLizzak qui sont moins cher. Chez Costco et quelques places ils m’ont ditpas durable mais ici j’ai vu dans votre site qu’ils sont cotés durable. Quoi faire suggestions? Nokian oui mais trop cher!

    • Nathalie Savaria says:

      Cher monsieur,

      merci de votre demande d’information,

      il est vrai que les Michelin sont parmi les plus dispendieux sur le marché. tout comme les Nokian. Et votre budget fait partie des caractéristiques à considérer lors de votre choix.
      En ce qui me concerne, les Blizzak ne présentent pas d’usure prématurée. Les premières générations perdaient leurs propriétés hivernales, mais c’était dans les années 90 ; ce n’est plus le cas des dernières générations avec les WS-80 ou le DM-V2 qui devraient vous donner tout autant de service pendant plusieurs saisons.
      Et effectivement, le revendeur qui offre les meilleurs prix est probablement Costco. Libre à vous de changer d’idée mais è mon avis, le choix est très valable.
      Considérant que le Journey est assez lourd, j’opterais d’abord pour le DM-V2, mais le WS-80 ferait aussi bien.
      L’usure prématurée est souvent due à l’absence de permutations, une pression déficiente ou un alignement faussé.

      Si vous décidiez de ne pas choisir le Bridgestone, je vous suggèrerais le Dunlop Winter Maxx, un pneu robuste et polyvalent (fabriqué au Japon par Sumitomo et non par Goodyear qui le vend en Amérique du Nord).

      Mais il y aurait aussi les nouveaux Firestone Winterforce 2 et le General Tire Altimax 12.

      si vous aviez d’autres questions, n’hésitez pas à me revenir,

      bonne route,
      Michel Poirier-Defoy

  3. Jérôme Clermont says:

    Bonjour,

    Que savez-vous des pneus MOMO vendus exclusivement par le distributeur Pneus à rabais ?

    • Nathalie Savaria says:

      Monsieur Clermont,

      Nous n’avons pas testé les pneus MOMO. Pour nous, il s’agit tout simplement de branding.

      MOMO est d’abord et avant tout une compagnie qui fabriquait des volants de course, puis des accessoires de course.
      J’ai même connu son fondateur Gianpiero Moretti quand il courait en IMSA aux USA et que je travaillais pour RDS.

      Ce n’est que dernièrement que la compagnie a ajouté des pneus à son catalogue.

      On fait alors le lien : MOMO et Italie et on pense Pirelli.

      J’en doute beaucoup. Je présume que les pneus sont assemblés en Chine et que sous des dehors cosmétiques attirants, le résultat sur la route est moins évident. D’ailleurs, pour votre information, même Pirelli est passé aux Chinois.

      Je me garderais donc une petite gêne et j’opterais pour mieux.

      C’est certain que les sites transactionnels de pneus offrent des prix alléchants, mais une compagnie de renom présente généralement des produits plus technologiques dont la longévité est supérieure.

      De plus, ces pneus sont probablement concoctés pour le marché européen qui est très différent du nôtre et dont les hivers sont beaucoup moins rigoureux.

      Si le budget est votre seule préoccupation, prenez une chance, sinon fiez-vous à nos essais pour trouvez une autre solution.

      Bon hiver,

      Michel Poirier-Defoy

      • Jérôme Clermont says:

        Bonjour M. Poirier-Defoy,

        Merci pour votre réponse. J’ai fait l’achat de ces pneus avant de l’avoir obtenue, malheureusement. J’ai néanmoins fait mes devoirs : je me suis donné la peine d’écrire à la compagnie mère pour savoir si ces pneus étaient fabriqués en Chine ou ailleurs.

        Momo a une usine d’assemblage en Chine, et une autre en Europe. Le modèle que j’ai choisi est fabriqué en Chine (NorthPole W2, 205/55R16 XL – 94V). Par contre, en voyant que l’indice de charge (94) et la cote de vitesse (V) était nettement supérieure aux autres pneus dans la même gamme de prix, j’ai pris le risque.

        Je dois dire que je suis surpris : la gomme est assez tendre et les flancs sont plutôt rigides. Le comportement routier sur asphalte est plutôt bien et le pneu est silencieux. Dans la neige peu profonde et la glace, jusqu’à maintenant, ça va, sans atteindre le niveau des Gislaved NordFrost ou du Blizzak WS-80 que j’ai eu l’occasion d’essayer. Je n’ai pas encore eu l’occasion de le tester dans la neige profonde ou dans des conditions plus difficiles, mais ça viendra.

        C’est agréable d’obtenir la réponse d’un journaliste spécialisé dans les commentaires ! Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre.

        Jérôme Clermont

  4. Olivier says:

    Bonjour,

    Je me questionne sur la longévité des pneus Gislaved. Vous dites qu’il faudra effectuer des rotations fréquentes. Est-ce que cest parce qu’ils usent plus rapidement?

    J’hésite entre des blizzak et des nortfrost 200. Que pensez-vous de leur comportement et durabilité?

    Merci

    • Nathalie Savaria says:

      Monsieur Olivier,

      Votre choix entre le Blizzak et le Gislaved demeure un choix gagnant, que ce soit un ou l’autre.

      Et je dirais que le facteur usure est égal dans les deux cas.

      Sans connaître vos habitudes de conduite et la distance que vous parcourrez en hiver, vous devriez obtenir 3 ou 4 ans de service avec un ou l’autre.

      Le Blizzak avait la réputation de perdre ses propriétés hivernales lors des 2 premières générations, dans les années 90.

      Or, un pneu vit souvent avec sa réputation pendant une décennie et plus, même si on le modifie.

      Le WS-80 est la sixième génération et n’a plus rien à voir avec les précédentes.

      Il est bon dans toutes les conditions et durera un bon moment.

      Le Gislaved est à la Suède ce que le Nokian est à la Finlande.

      Continental a racheté la compagnie et fourni les fonds suffisants pour que la recherche se poursuive, ce qui a donné les Nordfrost actuels.

      Continental en a profité, de même que General Tire, puisqu’ils sont tous dans la même entité.

      L’usure sera bonne également. C’est seulement que le réseau de distribution est plus étendu pour Bridgestone que Gislaved.

      Exemple, les Blizzak sont chez Costco, malgré tout le Gislaved est souvent moins cher.

      Pour se qui est des permutations, les automobilistes oublient souvent d’en faire faire en hiver quand ils roulent 10, 15 ou 20 milles kilomètres.

      Certains pneus sont asymétriques et demandent des rotations régulières, maximum 10k.

      Pour des directionnels comme les Blizzak et les Gislaved, si on pense rouler plus de 15 ou 20 000 km par hiver, une rotation s’impose.

      Comme la direction, le freinage et le « spinnage » se produisent plus souvent sur le train avant, il finit par arriver ce qu’on doute : les deux pneus avant sont plus usés que le train arrière, et on pense alors à acheter seulement 2 pneus.

      Mauvaise idée.

      Bon hiver et bonne route,

      Michel Poirier-Defoy

  5. Alain says:

    Quel pneus convenable pour e350 Mercedes 2012 que viens acheter pour 5a6 mille km hiver

    • Nathalie Savaria says:

      Monsieur,
      Au départ, il se fait tard pour monter des pneus sur votre Mercedes.
      De plus, il est essentiel de respecter les dimensions d’origine sur votre véhicule puisqu’il est probablement muni de pneus de différentes grandeurs à l’avant et à l’arrière.
      Ce sont peut-être également des pneus Roulage à Plat ( Run Flat).
      Si vous installer des pneus non Run Flat alors qu’ils sont requis, vous vous exposez à une tenue de route moins nerveuse et la possibilité de recourir à une remorque en cas de panne !
      Alors, quand on roule en Mercedes, on l’équipe des pneus qui lui sont les plus propices.
      Ce qui n’est pas obligatoire de respecter, c’est l’indice de vitesse élevée, qui peut être V, W ou même Y. On peut facilement s’accommoder de pneus à indice de vitesse H, et notons que ceux qui sont reconnus comme les meilleurs par bien des spécialistes ont une cote de vitesse R ! En hiver, au Québec, on roule rarement au dessus de 160 km/h sur nos routes !
      Allez-y pour des grandes marques dont les produits répondent en tout point aux caractéristiques de votre E350. Bridgestone, Nokian, Continental, Michelin sont les quatre premiers qui me viennent en tête, mais il y a aussi Pirelli et Gislaved qui s’avèrent de bons choix si les grandeurs sont disponibles.
      Consultez surtout un spécialiste, ce qui ne veut pas dire un concessionnaire pour autant, et attendez-vous à débourser facilement plus de 1000 $.
      Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas.
      Bonne route.

      Michel Poirier-Defoy

  6. John says:

    Je viens d’acheter des Nokian Hakka9 cloutés pour ma mercedes E320 CDI 2005 à propulsion. Lors de la tempête de neige de Noel 2017 en banlieu de Montréal, je glissais partout. J’étais incapable de monter la côte pour sortir de mon entrée de garage et de monter la route au-dessus de les rails de chemin de fer pour atteindre la route principale. Sur la grande route, je conduisais le seul véhicule qui roulait à 40 km tellement la route était glissante…. Bref, je m’interroge réellement sur ces pneus censés performer exceptionnellement bien en banlieue sur une neige profonde avec glace (pas de tempête de verglas, seulement un peu de glace de transition)

    • Nathalie Savaria says:

      Cher monsieur,

      J’ai bien compris votre désarroi puisque vous avez chaussé des Hakka 9 en pensant que vous deviendriez le roi de la route.

      Et je constate que ce fut tout le contraire. Nous avons eu les Hakka 9 en essais sur trois véhicules cet hiver avec des résultats tous aussi intéressants pour les uns que les autres.Hakka 9 crampons sur une petite sous-compacte, Hakka 9 SUV crampons sur une camionnette et Hakka 9 friction sur une grosse berline.

      Pour avoir fait l’essai d’un M-B E320 diesel comme la vôtre en tant que chroniqueur automobile. je me souviens que c’était une voiture exceptionnelle en tous points, que ce soit le confort, la puissance ou la présentation.

      Mais si je me souviens également que le système électronique de traction était relié à la motorisation et entraînait une réduction de la puissance si le train arrière se mettait à patiner.

      Ceci afin d’éviter que la voiture ne parte en sous-virage. Depuis les années 2000, le mot performance a été remplacé par sécurité, les ingénieurs par des avocats et on préfère ralentir une voiture plutôt que de laisser la puissance s’exprimer.

      Ce n’est pas pour rien que pratiquement toutes les M-B sont passées au 4Matic depuis.

      Cet état de fait est donc assez ennuyant avec une voiture aussi lourde puisque plus on veut accélérer et plus le système s’emploie à vous empêcher de le faire.

      Il faut alors désactiver l’antipatinage (Traction Control) mais encore là, ce ne sont pas tous les modèles qui le coupent complètement. On est toujours frileux quand on peut être poursuivi par un propriétaire de M-B qui n’est généralement pas un mendiant, surtout s’il est américain !

      J’espère que votre conduite s’adaptera par mauvais temps.

      Bonne route,

      Michel Poirier-Defoy

  7. Raymond Chalifoux says:

    Wow! Et même Wow à la puissance 10! C’est mon tout premier contact avec vos publications (j’emploie ici le pluriel en supposant qu’il ne s’agit pas d’une première…) et je suis soufflé par l’ampleur et par la diversité!

    Gros travail et beau travail! On en redemande! Merci

  8. Gilles lemieux says:

    Bonjour,

    Un peu hors saison pour parler de pneus d’hiver. Mais vaut mieux s’y prendre tôt.
    Propriétaire du nouveau Volvo XC 40 Momentum, je me demande quel pneu d’hiver conviendrait le mieux à mon véhicule dont les dimensions de pneus sont 235 x 55 R18 100 V.
    Je roule surtout en ville et plus souvent qu’autrement sur pavé sec. Par contre je recherche deux points: la longévité du pneu et le silence de roulement.

    Merci. Vos commentaires seront appréciés.

  9. Martine says:

    Bonjour,

    J’ai un Rav-4 2013 XLE 2 roues motrices. Je fais environ 40km par jour pour me rendre au travail autoroute et un peu de ville. Je veux un pneu sécuritaire. Que me conseillez-vous?

    • Michel Poirier-Defoy says:

      Bonjour,

      Vous êtes le cas idéal pour un conseiller en pneus. Il existe une dizaine de produits qui conviendraient à votre véhicule et le type de conduite. Même en version 2 roues motrices, un RAV 4 est en mesure d’affronter les conditions difficiles de l’hiver.

      J’ai remis à jour une liste qui date de 2017 puisque certains produits sont disparus et d’autres ont été lancés, mais que j’ai tous testés. Ce sont toutes des marques majeures et dignes de confiance.

      Les produits sont en ordre de qualité et non de prix, même si les meilleurs sont généralement un peu plus dispendieux.

      Le seul produit provenant de la Chine que j’ai ajouté en fin de liste est aussi le moins cher, au cas où le budget soit une préoccupation.
      À vous de magasiner et de déterminer quel sera le gagnant, mais dans le Top 10, rien n’est un mauvais choix.

      Si vous avec d’autres questions, n’hésitez pas et bon hiver !

      Nokian : Hakkapeliitta R3 SUV

      Nokian : Hakkapeliitta 9 SUV

      Bridgestone : Blizzak DM V2

      Gislaved : NorFrost 200 SUV

      Toyo : GSi 5

      Continental : Winter Contact Si

      Michelin : Latitude X-Ice Xi2

      Nokian : Nordman 7 SUV

      Goodyear : Ultra Grip Ice WRT

      Yokohama : Ice GUARD iG51v

      Dunlop Winter SJ 8

      Pirelli Ice Zero FR

      Toyo G3 Ice

      GT Radial Champiro Winter HP

  10. Steve mayer says:

    Bonjour , je roule un Hyundai Tucson 2016 4×4 , je demeure en campagne ( Laurentides) de la neige +++ , j’hésite entre Yokohama ig51v , toyo gsi5 et continental winter si …… merci , si autre suggestion…… le prix n’a pas beaucoup d’importance ……

    • Michel Poirier-Defoy says:

      Bonjour monsieur Mayer,

      Au départ, les trois choix dont vous parlez sont de qualité comme vous pouvez le constater dans la liste jointe, Il s’agit d’une liste découlant du test effectué en 2017 qui comprenait plus de 30 marques et que j’ai remise à jour.

      Dans les trois, j’aurais eu un penchant pour le Toyo qui est fort efficace dans la neige. Mais si le budget n’est pas une préoccupation, un choix dans le top 4 serait aussi intéressant. Certains comme le Hakka 9 SUV peuvent être au choix cramponnés en usine ou sans crampons.

      Tous ont été testés. Ce sont toutes des marques majeures et dignes de confiance.

      Les produits sont en ordre de qualité et non de prix, même si les meilleurs sont généralement un peu plus dispendieux.

      Le seul produit provenant de la Chine que j’ai ajouté en fin de liste est aussi le moins cher, même si le budget n’est pas une préoccupation.

      À vous de magasiner et de déterminer quel sera le gagnant, mais dans le Top 10, rien n’est un mauvais choix.

      Si vous avec d’autres questions, n’hésitez pas et bon hiver !

      Nokian : Hakkapeliitta R3 SUV

      Nokian : Hakkapeliitta 9 SUV

      Bridgestone : Blizzak DM V2

      Gislaved : NorFrost 200 SUV

      Toyo : GSi 5

      Continental : Winter Contact Si

      Michelin : Latitude X-Ice Xi2

      Nokian : Nordman 7 SUV

      Goodyear : Ultra Grip Ice WRT

      Yokohama : Ice GUARD iG51v

      Dunlop Winter SJ 8

      Pirelli Ice Zero FR

      Toyo G3 Ice

      GT Radial Champiro Winter HP

  11. Sam says:

    Bonjour, j’ai lu avec intérêt votre article qui est très instructif.
    Je m’apprête à acheter des pneus d’hiver pour mon Rogue. J’hésite entre le Bridgestone Blizzak DM V2 et le Michelin Latitude X-Ice Xi2.
    Cependant, l’indice de vitesse pour le Blizzak est “S” alors que pour le Michelin c’est “T” ( et une différence de prix de 150 $) . Sachant que normalement l’indice de vitesse pour mes pneus est “H”, est-ce que le choix du BlizzaK demeure approprié.
    Merci.

    Sam

    • Nathalie Savaria says:

      Bonjour monsieur Sam,

      À ce jour, ni les manufacturiers de véhicules ni les fabricants de pneus ne mentionnent qu’en hiver il est normal d’abaisser l’indice de vitesse des pneus d’hiver, Pourtant, la majorité des revendeurs de pneus seront d’accord pour le faire.

      Je vous souligne l’exemple suivant à l’effet que les Nokian gagnent régulièrement des tests à travers le monde, dont les nôtres, avec une cote de vitesse R, soit un maximum de 170 km/h !

      Donc, votre choix entre le Blizzak et le X-Ice Xi2 ne doit pas porter sur l’indice de vitesse, mais sur les performances du produit.

      Et je suis plus que d’accord que le Blizzak est nettement supérieur, et aussi disponible chez Costco par exemple à meilleur prix.

      Dans nos tests, le Blizzak a terminé second au Hakkapeliitta R2 SUV de Nokian. J’ai eu l’occasion de tester le nouveau et exceptionnel R3 SUV dans le cercle polaire, mais il faudra attendre 2019 pour qu’il arrive au Canada.

      Tenez-vous-en donc au DM V2 et vous aurez droit à des années de conduite hivernale sans soucis.

      Et bon hiver!

      Michel Poirier-Defoy

  12. Anton says:

    Bonjour M. Poirier-Defoy,

    Félicitations pour votre travail remarquable pour cette article et surtout pour vos réponses élabores aux questions. C’est du vrai journalisme quand vous répondez ainsi.

    Je vais tenter ma chance aussi. Je choisis entre WS80, DM-V2, Hakka 9 SUV et Hakka R3 SUV, sans crampons pour une Subaru Crosstrek 2018 AWD. Je fais environ 70 km/jour dont 70% autoroute / 30 % ville dans la grande région de Québec, tout le temps sur l’asphalte majoritairement déneigé et sec. Mon style de conduite est très modéré. Mes priorités c’est surtout 1.sécurité en tout temps, 2.longévité et performance du pneu avec le temps et l’usure et 3.garantie, disponibilité et service après-vente. Aucun contrainte budgétaire. J’incline vers DM-V2 chez Costco.

    D’avance merci !

    • Nathalie Savaria says:

      Bon matin Anton,

      Au départ, votre Crosstrek pourrait être monté avec les quatre produits mentionnés, tellement ce sont de bons choix. Le Crosstrek est un VUS certes, mais son format le rend admissible à des produits pour VUS comme pour des berlines classiques.

      Je trouve que le DM V2 serait un peu trop rigide pour son poids et le WS-80 est plus récent au niveau technologique.

      Quand aux produits Nokian, le Hakka R3 représente le nec plus ultra du segment. Je l’ai essayé dans le cercle polaire l’an dernier et il atteint un niveau de technologie encore inégalé. Cependant, selon vos habitudes de conduite et le coin de pays où vous habitez, le Hakka 9 (classique ou SUV) pourrait s’avérer un bon choix. Il faut savoir que le Hakka 9 est offert au Québec en version sans crampons (la seule région dans le monde) ou cramponné en usine avec deux types de crampons. Une autre merveille.

      Si vous pouvez ou voulez rouler avec des crampons, le Hakka 9 est le meilleur choix. Sinon, pour la lourde neige et les chemins secondaires, le Hakka 9 sans crampons est aussi valable. Toutefois, pour un roulement en douceur et une très bonne tenue de route, le R3 devient le choix numéro un.

      Maintenant, votre Crosstrek est déjà un vrai bulldozer avec sa traction intégrale et il pourrait se débrouiller avec des quatre saisons usés ! Donc le choix du WS-80 demeure excellent et moins dispendieux que le Nokian, surtout avec les prix offerts chez Costco.

      Bon magasinage et bon hiver!

      Michel Poirier-Defoy

  13. ANDRE RODRIGUE says:

    Bonjour,
    J’ai fait dernièrement l’acquisition d’un Subaru Forester 2018 2.5 Touring automatique. J’aimerais connaitre votre suggestion de pneus d’hiver pour ce véhicule. Mis à part Nokian que je trouves pas cher, quels sont les meilleurs modèles .
    Sur mon véhicule précédent j’avais des Altimax Artic de General Tire et j’en étais très satisfait mais j’ignore si le même type de pneu correspondrait au Forester .
    J’habites dans les Laurentides et je conduis assez souvent sur des routes enneigées mais je ne dépasses pas 5000 km par hiver.
    J’ai lu beaucoup de commentaires et Michelin X-ice semble avoir perdu la quote.
    Que me suggérez-vous ?
    Au plaisir de vous lire et merci

    André Rodrigue

    • ANDRE RODRIGUE says:

      reBonjour .
      Dans mon commentaire j’ai fait une erreur . Pour les pneus Nokian je voulais dire : que je trouves trop cher.

      Merci
      André Rodrigue

  14. Richard says:

    Bonjour,
    J’ai une éclipse cross 2018 gt avec des roues de 18″, mon concessionnaire me suggère des pneus d’hiver sur des roues de 16″? Quand pensez vous?
    Et de plus est-ce que des Yokohama ice guard IG51V serait un bon choix pour ce véhicule?
    Je regarde aussi pour des Nokian Nordman 7suv?

    Merci

Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*