Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   04-10-2017   by Nathalie Savaria

Système d’allumage : Pour une étincelle du tonnerre !


Nous reproduisons la chronique de notre technicien expert et formateur Ghislain Roy, publiée dans le numéro de septembre-octobre 2017 du magazine L’automobile.

L’évolution des systèmes d’allumage semble s’être arrêtée avec l’apparition de la bobine d’allumage unique par cylindre (COP ou Coil on plug).  Le diagnostic général de ce système est toujours assez primitif : « En cas de doute, interchangez la bobine supposément défectueuse avec la bobine de l’autre cylindre. Revérifiez si le problème a changé de place. » Assez facile, non ? En fait, il faut maîtriser l’ensemble du système pour pouvoir diagnostiquer correctement le problème.

Prenons un cas type sur un véhicule général à une bobine par cylindre : code d’anomalie P0301. En ordre de probabilité de système défectueux, on retrouve :

  • Tout le système d’allumage (bougies et bobines).
  • Tout le système de carburant (pression, injecteur, mélange, etc.).
  • Tout le côté mécanique (compression, carbone, étanchéité cylindre et valve, etc.).
  • Tout ce qui sert à la détection (PCM, capteur vilebrequin, etc.).

Lors de la confirmation du problème, n’hésitez pas à aller voir le mode 6 en temps réel (Read All Mode 6 Continuous).  Il peut vous permettre de découvrir d’autres problèmes.

 

Si je me concentre sur le système d’allumage, je dois comprendre ce qui commande les bobines. Le nombre de fils nous dirige d’abord vers ce qui commande la bobine ou, si vous aimez mieux, le module d’allumage. Mais où est-il ? Dans la bobine ou dans le PCM (Powertrain control module ) ?

Bobine d’allumage à deux fils

Les bobines d’allumage à deux fils sont commandées par le PCM. Un des fils alimente la bobine, tandis que l’autre, relié au PCM, permet une mise à la masse au moment jugé opportun. Cette mise à la masse procurée par le PCM, souvent désignée par le terme Ignition control (IC), correspond à la période de saturation de la bobine d’allumage.  Le module d’allumage fait partie du PCM.

Bobine d’allumage à trois fils

Dans les bobines d’allumage à trois fils, on compte aussi un fil d’alimentation ainsi qu’un circuit de commande relié au PCM. Celui-ci envoie un signal au transistor de puissance intégré à chaque bobine d’allumage afin de mettre à la masse le circuit primaire au moment opportun.

Bobine d’allumage à quatre fils

Les bobines d’allumage à quatre fils fonctionnent comme des bobines d’allumage à trois fils, mais un fil additionnel sert de mise à la masse électronique. Dans certains systèmes, le PCM peut détecter si l’étincelle a bel et bien eu lieu durant le temps de compression, en évaluant la tension nécessaire à la production de l’étincelle dans le cylindre. Plus le taux de compression dans le cylindre est élevé, plus la tension nécessaire pour enflammer le mélange est élevée elle aussi.

Vérification de l’alimentation des bobines d’allumage

Quel que soit le nombre de fils des bobines d’allumage, les vérifications de tous les systèmes d’allumage à une bobine par cylindre se ressemblent : il s’agit essentiellement d’inspecter les bobines, leurs fils ainsi que la commande des bobines par le PCM.

 

Si une bobine d’allumage ne commande pas la production d’une étincelle ou si l’étincelle produite n’est pas suffisamment forte, vous devez vérifier si la bobine est correctement alimentée. Comme certains constructeurs ne considèrent pas l’oscilloscope comme un outil essentiel, la vérification qu’ils proposent consiste souvent à remplacer la bobine d’allumage du cylindre ayant entraîné le déclenchement du témoin d’anomalie du moteur par une bobine que vous savez être en bon état.  Le but visé ici est de vérifier, à l’aide de l’oscilloscope et de la pince ampère métrique, la commande de l’ordinateur et de s’assurer qu’il y a une tension suffisante pour avoir une étincelle du tonnerre !

 

En bleu : la commande du PCM. En vert : l’intensité de la bobine. En or : la tension de l’étincelle.

 

 

 

 

 

 


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*