Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   06-07-2018   by Nathalie Savaria

Gestion d’atelier : se simplifier la vie


Nous vous présentons un nouvel article de notre collaboratrice Karole Lauzier, vice-présidente chez VL Communications.

Les vacanciers québécois affichent depuis des années une préférence pour les « tout-inclus ». On les comprend. On paie un montant déterminé et pas besoin de se casser la tête avec le budget, car tout est compris : le vol, l’hôtel, la nourriture, les boissons et certaines activités… C’est en effet une très belle formule.

Pourquoi ne pas choisir de faire la même chose dans votre atelier en vous procurant un bon système de gestion tout-inclus ?

Un tel système vous permet de gérer la facturation, la prise de rendez-vous, la gestion des aires de service, les techniciens, la comptabilité, les remises de taxes, les dépôts, les états financiers, le commerce électronique pour l’achat de pièces, l’envoi de publicités aux clients, les rappels, les lettres de remerciements, l’envoi de SMS, l’étiquetage et l’entreposage des pneus et, enfin, la gestion des profits.

En d’autres mots, un système tout-en-un peut gérer l’ensemble des activités de votre atelier.

UN SEUL OUTIL

Sachez qu’un tel outil existe sur le marché. Un seul outil à un seul prix, dois-je préciser.

Un développeur sérieux sera en mesure de développer avec son équipe un outil de gestion afin que toutes les activités de votre entreprise soient intégrées. Par exemple, la double entrée pour la comptabilité entraîne des coûts exorbitants. S’il faut se procurer un deuxième logiciel rien que pour la gestion comptable, cela équivaut à jeter son argent par les fenêtres. Et je ne connais pas beaucoup de gens qui aiment gaspiller leurs dollars !

Il en va de même avec la gestion des suivis-clients. Le fameux Module de la Rétention de la Clientèle (MRC) peut coûter encore plus cher que le simple logiciel de gestion. Certains ne savent même pas qu’un MRC est intégré à leur logiciel. Un ami formateur en ateliers me disait récemment que beaucoup de gens se servaient d’à peine 25 % des fonctionnalités de leur logiciel de gestion.

ALORS, QU’EST-CE QU’ON ATTEND?

Pourquoi payer « tout-en-plus » quand on peut trouver de très bons outils « tout-en-un »?

La presse devrait écrire davantage sur les meilleurs logiciels et dire exactement ce qu’il en coûte, afin d’informer correctement les consommateurs. Dernièrement, j’ai vu dans une annonce qu’un fournisseur de logiciels avait organisé un gros événement pour lancer un MRC rattaché à son logiciel fait aux… États-Unis ! Loin de notre culture, loin de notre langue et à gros prix en plus ! Et c’est sans parler d’un autre qui vend un écran pivotant pour montrer aux clients que l’atelier n’est pas en train de le rouler. Eh bien, si quelqu’un veut payer pour ça, soit !

On peut chercher et trouver une solution du genre « tout-inclus » pour environ 150 $ par mois. Par manque d’information, on peut aussi en dénicher une autre pour 150 $ par mois, plus 500 $ par année pour la comptabilité, 1200 $ pour le MRC, 1800 $ pour l’entretien et les mises à jour annuels et…750 $ pour le soutien technique, etc. Vous voyez ce que je veux dire ?

Voilà la preuve qu’il faut être bien informé avant de procéder à l’achat d’un logiciel de gestion d’atelier qui vous simplifiera la vie… sans gruger vos profits !

 


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*