Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   11-06-2019   by Nathalie Savaria

Gestion d’atelier : Comprendre les chiffres


**NOUVEAU** Voici un article de notre collaboratrice Karole Lauzier, vice-présidente chez VL Communications.

L’informatique étant mon dada, j’ai été approchée récemment afin de documenter un article sur la lecture optimale des rapports produits par un logiciel et l’analyse des coûts de revient, c’est-à-dire l’analyse de l’ensemble des coûts liés à la vente d’un service.

Une partie des entrepreneurs que nous rencontrons n’effectue pas une analyse approfondie des coûts liés à la production. Pourtant, ils auraient tout intérêt à s’y mettre, ne serait-ce que pour assurer la vitalité de leur entreprise à long terme.

 

 

La  plupart des gens qui utilisent un logiciel ont tendance à adopter quelques fonctionnalités et à délaisser les autres. Beaucoup de formateurs en atelier font ce constat. Il faut dire que certains logiciels, conçus uniquement pour la facturation, ne permettent pas aux utilisateurs d’analyser en profondeur ou même de projeter leurs ventes.

J’insisterai pour rappeler à tous les gestionnaires et dirigeants d’atelier que posséder un logiciel fait sur mesure pour notre type d’entreprise, complet et spécialisé, est le gage d’une gestion appropriée et efficace.

Quand votre logiciel pour la facturation sert également à la gestion des aires de service, à la commande des pièces et des pneus, à la prise de rendez-vous, et surtout, à la comptabilité, qui est intégrée à chacune des étapes de la production, cet outil constitue un tout et est ainsi exploité à sa pleine mesure. Il devient alors possible de chercher, d’analyser, de constater et de projeter.

Pourquoi est-ce si important ?

Posséder et utiliser un bon logiciel de gestion, c’est comme être au volant de son entreprise et consulter son tableau de bord.

Les chiffres parlent. Avec les chiffres, on peut calculer le coût de revient d’un produit ou d’un service. Le coût de revient correspond à l’ensemble des coûts directs et indirects, fixes et variables, de production et de distribution, pour un bien ou un service vendu.

Ainsi, pour une opération donnée, la différence entre votre chiffre d’affaires et votre coût de revient correspond à votre bénéfice. C’est avec ce bénéfice que vous pouvez juger la viabilité de votre entreprise.

Un coût de revient tient compte de toutes les dépenses telles que :

– Les coûts de production : la main-d’œuvre, le loyer, les assurances, l’entretien ;

– Les coûts des fournitures : les pièces, la livraison ;

– Les coûts de distribution : le marketing, la publicité ;

– Les coûts administratifs.

Il vous permettra d’estimer la rentabilité d’une affaire. Connaître le coût de revient est indispensable si l’on veut, entre autres, chiffrer correctement un devis (ou une estimation) avant de le présenter au client. Et chiffrer un devis, c’est l’activité principale d’un atelier de réparation !

Enfin, à partir de l’observation des chiffres, on pourra au besoin :

– Trouver un fournisseur qui nous offre les meilleurs rabais ;

– Diversifier notre offre de services ;

– Augmenter le prix des services pour atteindre un seuil de viabilité fixé ;

– Centrer nos activités sur des services plus payants et réduire les activités moins rentables (celles dont la marge n’est pas satisfaisante).

Comprendre les chiffres n’est pas une activité réservée seulement à quelques initiés. Grâce à un bon outil de gestion et quelques notions de base, tout gestionnaire ou dirigeant est en mesure de calculer le point de réussite-échec de son entreprise.

Avec les chiffres et un état des résultats (ou compte de profits et pertes) fraîchement imprimés devant soi, on peut agir rapidement pour redresser une affaire.

Posséder et utiliser un bon logiciel de gestion, c’est comme être au volant de son entreprise et consulter son tableau de bord.

 

 


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*