Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   01-11-2007   by lautoeditor

Faire de l’argent avec les fuites d’air

Assistance électronique à la suspension


Parallèlement au système électronique d’assistance à la conduite routière et au freinage, il existe depuis vingt ans des amortisseurs à air dont les caractéristiques sont ajustées par un microprocesseur dépendant de l’état de la route et de la charge du véhicule.

C’est la Lincoln Continental et la Mark VII qui ont commencé ce bal assez payant pour l’atelier, puisqu’après 10 ans de service, beaucoup de ces systèmes développent des pertes de pression d’air. Il faut dire que nos conditions climatiques et l’états de nos routes y jouent pour beaucoup. Les durites de caoutchouc perdent de l’élasticité avec l’âge et les autres pièces, comme les connecteurs, les solénoïdes, les compresseurs et les senseurs d’élévation, tendent à se corroder avec le temps. Mais le talon d’Achille de ces systèmes, c’est les fuites d’air.

Ces systèmes peuvent être coûteux à réparer, surtout chez le concessionnaire. Par exemple, quatre amortisseurs et un compresseur de rechange pour un Lincoln Continental 1994 peuvent coûter 3500$, sans compter votre temps. C’est un peu cher pour une voiture qu’on ne revendra pas 2000$

Les compresseurs et les cylindres recyclés peuvent faire le travail à un coût raisonnable et une durabilité imprévisible, mais il existe sur le marché des « kits de conversion » qui combinent des ressorts hélicoïdaux d’acier et des amortisseurs normaux pour la bagatelle de 500 $ à 800 $ en pièces, et qui dureront pour le temps de « vie » qu’il reste à la voiture.

Pour une Lexus, par exemple, les économies sont encore plus substantielles. Juste un amortisseur se vend 1100$ pièce, alors qu’un « kit » de conversion coûtera au total 800$.

Les véhicules visés, outre le Lincoln Continental, sont le Ford Crown Victoria, le Mercury Grand Marquis, les grosses Chevy, Buick et Oldsmobile, les Cadillac Deville, Seville et Eldorado et différents modèles Chrysler et Dodge Dynasty. On note aussi des vieilles Jaguar, Land Rover, Range Rover et des Lexus, Lincoln Navigator, Ford Expedition et quelques camions Ford F250 et Mazda MPV.


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*