Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   18-11-2015   by Elisabeth Poirier-Defoy

Essai du mois: Acura RLX hybride sport 2016


Lorsqu’on voit une Acura RLX sur la route, on ne s’imagine pas qu’elle porterait aussi le titre de «sport et hybride» à la fois. Pourtant la somme de toutes ces technologies est un résultat aussi surprenant que plaisant à conduire.

Acura-RLX-Sport-Hybrid-SH-AWD

Sport et hybride?

Commençons par dire les vraies affaires; une RLX peut-elle vraiment être sportive et hybride à la fois ? La réponse est affirmative. Acura a su mettre sous le capot une motorisation efficace et puissante. Le V6 de 3,5 L DACT, à injection directe, produit 377 chevaux et un couple de 341 lb-pi, pas mal du tout pour une grosse berline. Pas un, ni deux, mais bien trois moteurs électriques s’ajoutent au moulin : le premier est accouplé à la transmission automatique, alors que les deux autres agissent en tant que différentiel à l’arrière de la voiture. La RLX devient ainsi une quatre roues motrices.

 

La transmission à double embrayage à 7 rapports, avec manettes de changement au volant, ajoute du piment au mode sport. Le passage des vitesses se fait sans encombre en mode confort et laisse le piquant pour le côté sportif de la RLX.

 

Sans prétention

La RLX est la berline la plus luxueuse jamais conçue par Acura mais elle est tout de même assemblée sans prétention et demeure plus anonyme contrairement à d’autres. Son habitacle raffiné et la finition recherchée sauront plaire à une clientèle qui n’aura pas de difficulté avec le prix. En effet, 69 990 $ pour cette version hybride, ce n’est rien d’exagéré. De plus, la version de base à essence se prend à seulement 49 990 $. Très confortable et ergonomique, l’habitacle donne du fil à retordre à ses compétiteurs.

 

Ceci étant dit, la durabilité et la qualité des composantes mécaniques est à la hauteur de la renommée acquise par le groupe Honda-Acura. C’est pour ces raisons qu’on choisit une telle voiture puisque côté design, la RLX est loin d’attirer l’attention. Plutôt sobre et sans audace, elle passe inaperçue dans la faune automobile. Malgré tout, les designers ont voulu aider la cause en ajoutant de l’expression dans la calandre, notamment avec les phares «Jewel eye».

 

Technologie avant tout

Inutile de le cacher, les voitures sont devenues des laboratoires de technologies. La RLX ne fait pas exception à la règle. Mentionnons le système d’assistance à la conduite qui séduit le conducteur alors que l’hybridité du groupe propulseur est un amalgame électronique. Ainsi, on ne craindra pas les déplacements dans la neige grâce à une tenue de route du même niveau que le superbe SH-AWD d’Acura.

 

On aime son efficacité énergétique; avec des cotes de consommation de 8,4 L/100 km en ville et de 7,2 L/100 km sur route, elle s’en sort très bien pour sa taille et son poids. Mais il ne faudra pas abuser du mode sport, puisque les chiffres vont facilement galoper. Elle peut très gourmande cette berline. Hormis son prix plus relevé et son look effacé, l’Acura RLX hybride sport surprend par la qualité de sa mécanique, les technologies et son confort.


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*