Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   09-02-2016   by Elisabeth Poirier-Defoy

Essai des BFGoodrich KO2 et KSi


La robustesse d’un pneu est souvent mise à rude épreuve quand vient le temps de conduire un véhicule dans un sentier plus propice à des VTT. Pour faire face aux éléments, les roches et tous autres objets agressifs, il faut non seulement une suspension solide et un châssis réceptif, mais également une bande de roulement à toute épreuve.

25_Jeep

BFGoodrich a récemment présenté la plus récente version du réputé All-Terrain T/A KO2 à la presse spécialisée. Au programme, d’innombrables montées et descentes hors-routes avec des Jeep Wrangler, dans des sentiers de neige, de glace et de boue. Une réelle partie de plaisir quand on a le bon équipement!

 

Résistance toutes saisons

Pour les Québécois, l’avantage de ce pneu toutes saisons est de constater l’ajout du flocon de neige sur son flanc; il sera désormais possible de chausser le KO2 à l’année. Le design de la semelle présente peu de changement sinon tout de même quelques améliorations qui augmentent son efficacité. Tout d’abord, les blocs sont dotés de la technologie Coregard, pour une meilleure résistance aux perforations et aux impacts. En ce qui concerne la traction, elle est efficace sur les surfaces texturées mais diminue quelque peu sur la glace ou la neige bien tapée. Rappelons-nous qu’il s’agit d’un pneu toutes saisons destiné surtout à des camionnettes de travail et non pas une véritable semelle d’hiver.

 

25_ko2

 

La composante de la gomme se veut deux fois plus résistante sur le gravier et 15% plus durable sur l’asphalte. Ceux qui l’utiliseront à longueur d’année se rendront à l’évidence que c’est un pneu qui vieillit bien avec l’usure. Côté tenue de route, le flanc est solide, dynamique et répond bien à la demande. Finalement, on ne s’étonne plus de voir autant de 4×4 et de pick-up chausser ces produits.

 

Méconnu mais satisfaisant

Quand la grande famille Michelin comprend déjà le X-Ice Xi3, c’est plutôt difficile de se démarquer. Malgré tout, le Winter Slalom KSi (Key Snow & Ice) accomplit un travail satisfaisant. On apprécie les nervures latérales qui évacuent l’eau qui s’accumule sur la chaussée, évitant une session d’aquaplanage.

 

L’expérience de conduite avec ce pneu est agréable; il réagit bien et offre suffisamment de contrôle pour sécuriser les passagers lors de température hivernale. Légèrement plus de stabilité en virage serait appréciée mais à vitesse sécuritaire, le Winter Slalom KSi saura réagir adéquatement.

 

Des monstres dopés au Red Bull

On ne peut passer sous silence l’une des raisons qui a conduit l’équipe de BFGoodrich à Bethel, un petit village du Maine : le Red Bull Frozen Rush. C’est au volant de camion Pro 4 (d’une substantielle puissance de 900 ch.) que 9 pilotes ont tenté de remporter la course qui se déroulait au centre de ski Sunday River. BFGoodrich est l’un des partenaires de l’événement et s’assurent que chacune des bêtes à 4 roues motrices chausse des All-Terrain T/A FR2. Ce modèle se donne des allures de porc-épic avec ses quelque 700 longs clous installés à la main dans le caoutchouc. Bryce Menzies a répété l’exploit de remporter cet événement dépareillé devant une foule de plus de 14 000 spectateurs.

Bryce Menzies races at Red Bull Frozen Rush at Sunday River Ski Resort in Newry, Maine, USA on January 08, 2016.

Bryce Menzies races at Red Bull Frozen Rush at Sunday River Ski Resort in Newry, Maine, USA on January 08, 2016.


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*