Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   16-08-2017   by Nathalie Savaria

Dispositif d’aide à la conduite


Nous reproduisons ici la chronique de notre technicien expert Ghislain Roy, parue dans le numéro de juillet-août 2017 du magazine L’automobile.

Qu’ils soient reliés au châssis ou à la carrosserie, les systèmes d’aide à la conduite se multiplient à un rythme soutenu. Par exemple, il y a le régulateur de vitesse « intelligent » (ASCC  Advanced Smart Cruise Control), l’avertissement de collision frontale  (FCW Forward Collision Warning), le système d’avertissement de dépassement de voie (LDWS Lane Departure Warning System), le système d’assistance contrôle de la direction  (LKAS Line Keeping  Assist System), la détection de présence dans l’angle mort (BSD Blind Spot Detection), le système de surveillance périphérique (AVM Around View Monitor), etc. Ces divers systèmes sont maintenant de série sur les véhicules haut de gamme et optionnels pour les véhicules intermédiaires.

J’en aurais long à vous raconter sur le fonctionnement de ses systèmes, mais je vais m’attarder au LDSW.

Système d’avertissement de dépassement de voie (LDWS Lane Departure Warning System)

La fonction de ce système est d’informer le conducteur que le véhicule est sur le point de changer de voie en empiétant sur l’une des lignes (jaune ou blanche). Plusieurs niveaux d’avertissement sont prévus : indicateur dans le tableau de bord et signal sonore.

Selon le fabricant, les particularités de ce système sont les suivantes :

  • Il ne fonctionne pas en dessous de 70 km/h.
  • Si de la neige recouvre les lignes jaunes et blanches, le système ne fonctionne pas.
  • Si les essuie-glaces sont à la vitesse maximale, le système est désactivé.

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que le composant majeur est un module de commande qui inclut une caméra située derrière le rétroviseur intérieur de la voiture (photo 1).  Il est à préciser que le combiné d’instrument (cluster) est utilisé ainsi que le réseau de communication CAN pour le transfert d’information entre les modules. Le module de la caméra est capable de reconnaître la largeur d’une voie de circulation comprise entre 2,7 m et 4,7 m (entre 9 pi et 16 pi). Pour pouvoir déceler correctement les courbes, le système vérifie la distance devant le véhicule. La caméra a une capacité de détection allant jusqu’à 250 m (820 pi) devant le véhicule.

1. Caméra située derrière le rétroviseur intérieur de la voiture.

Le système s’active (voyant indicateur et signal sonore) quand la roue touche la ligne jaune ou blanche (photo 2). Si le véhicule traverse la ligne de plus de la moitié du véhicule, le système s’arrête et prend en considération que le changement de voie est volontaire. Même chose si le clignotant est actionné : le système comprend que le véhicule va traverser la voie et que ce changement de trajectoire est volontaire.

2. Le système s’active sur le tableau de bord quand la roue touche la ligne jaune ou blanche.

Maintenant, voici ce qui peut mal fonctionner avec ce système.

Il y a environ 15 codes d’anomalies. Ces codes se réfèrent à la caméra, au réseau CAN, au microprocesseur et à l’étalonnage de la caméra. Dans la majorité des cas, c’est l’étalonnage qui fera défaut. Si le carrossier a débranché la caméra pour enlever la voûte de toit ou changer le pare-brise par exemple, le système devra être étalonné. À cette fin, plusieurs méthodes sont possibles, dont la plus facile (pour certains fabricants) est la suivante : rouler sur l’autoroute pendant 30 minutes et le système s’étalonnera. Si le résultat n’est pas adéquat (pas assez précis lors de l’utilisation), la seconde méthode devra être appliquée à l’aide de l’analyseur contrôleur et de cibles que l’on placera sur le capot.

L’évolution de ce système est d’ajouter une composante majeure : la crémaillère électrique. À ce moment, le système devient autonome : il prend le contrôle de la direction (selon certaines conditions, bien sûr) si le véhicule ne reste pas entre les lignes.  Il s’agit du système d’assistance contrôle de la direction  (LKAS Line Keeping Assist System). Avec un tel système, nous sommes presque rendus au véhicule sans conducteur !

 


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*