Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   26-05-2017   by Nathalie Savaria

Retour sur le Sommet 2017 du réseau Uni-Sélect


Linda Donnini, vice-présidente, Solutions d’affaires nationales, Uni-Sélect Canada.

Rencontrée lors du Sommet, Linda Donnini, vice-présidente, Solutions d’affaires nationales, Uni-Sélect Canada, a commenté l’événement pour le magazine L’automobile.

Le Sommet, qui a réuni près de 250 participants, notamment des gestionnaires du réseau d’Uni-Sélect, des représentants des magasins de pièces d’auto Bumper to Bumper et Auto Parts Plus ainsi que des fournisseurs stratégiques issus de partout au Canada, a eu lieu du 10 au 13 mai 2017 au Château Frontenac de Québec.

À l’heure où Uni-Sélect procède à d’importants déploiements stratégiques, notamment avec la bannière Bumper to Bumper, la nécessité s’est fait sentir d’organiser un tel rendez-vous, qui n’avait pas eu lieu au Canada depuis 2009.«L’objectif du Sommet est de partager de l’information avec les membres, de leur donner l’opportunité d’avoir des moments privilégiés avec des gens d’Uni-Sélect et des fournisseurs qu’ils ne voient pas régulièrement, mais aussi d’avoir la possibilité de faire du réseautage entre eux. Les membres se rendent compte qu’ils font partie d’une grande famille et ils peuvent échanger entre eux sur les meilleures pratiques», mentionne Linda Donnini. Elle ajoute : «Nous voulons leur faire sentir qu’ils appartiennent non seulement à une entreprise canadienne en croissance, mais qu’ils contribuent aussi à ce succès.»

Un programme varié

Dans cette perspective, un programme varié a été offert aux membres. Outre des conférences, des groupes de discussion et des présentations, les propriétaires de magasin pouvaient se prévaloir d’une rencontre individuelle de 15 minutes avec les fournisseurs de leur choix, selon la formule « One-on-One », pour laquelle deux longues plages de temps ont été prévues.  « Au lieu de faire une foire commerciale, on voulait vraiment planifier du temps privilégié entre le membre et le fournisseur », souligne Mme Donnini. Un cocktail de bienvenue et un dîner de gala tout en musique en clôture ont également permis à tous les participants de faire du réseautage et de partager de bons moments.

Une information de pointe

Une des priorités d’Uni-Sélect est d’assurer la proximité de ses dirigeants avec ses membres et de leur fournir une information de pointe. En ouverture du Sommet, le jeudi, les congressistes ont pu entendre Marc Brazeau, vice-président ventes et marketing pour la division distribution des pièces, puis le vendredi, Gary O’Connor, président et chef de l’exploitation, Groupe Automotive Canada, qui a répondu aux questions de la salle. Au cours des présentations, divers sujets ont été abordés : nouveaux produits, approvisionnement, gestion d’entreprise, vente et utilisation des médias sociaux, sujet d’ailleurs traité par notre interlocutrice, Linda Donnini. D’autres thèmes cruciaux pour l’avenir du marché secondaire, tels que ceux de la relève et de la formation, ont aussi été évoqués.

Une entreprise canadienne

Seul distributeur national canadien, fait valoir Mme Donnini, Uni-Sélect a affirmé son identité canadienne pendant tout le sommet. La Coupe Grey a aussi été présentée aux congressistes. La présentation s’est conclue avec le tirage d’un voyage à Ottawa pour la finale du championnat de la Coupe Grey 2017. À noter que Bumper to Bumper a signé en 2016 une entente de commandite avec la Ligue canadienne de Football. Enfin, deux personnalités canadiennes ont pris la parole : d’abord, l’ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, qui a dressé un aperçu de l’économie mondiale avec, en arrière-plan, les nouvelles visées de l’administration Trump et leur incidence sur le marché secondaire ; puis, Caroline Ouellette, quadruple médaillée d’or olympique au hockey féminin, a montré comment la détermination et l’esprit d’équipe pouvaient faire la différence dans l’atteinte d’un but. Avoir invité une femme comme conférencière n’est pas un hasard. « Nous essayons de promouvoir les femmes dans l’industrie, commente Mme Donnini. Nous sommes très impliqués auprès de différentes organisations, dont AWAKE (Advancing Women in Automotive Knowledge Exchange) de l’AIA Canada. Nous avons d’ailleurs plusieurs femmes qui ont pris la relève dans les magasins. »

Une bannière en expansion

Tout au long du Sommet, l’accent a été porté sur la bannière Bumper to Bumper, dont le développement se poursuit au Canada. À l’extérieur, à l’entrée du Château Frontenac, sous une tente aux couleurs et au logo de Bumper to Bumper, trônait la voiture Dodge numéro 74 de Kevin Lacroix, pilote de la Série Pinty’s NASCAR, dont la bannière est le principal commanditaire. À l’intérieur, les congressistes pouvaient visiter une boutique Bumper to Bumper, aménagée spécialement pour l’occasion. « Il y a deux ans, quand on a vendu aux États-Unis, on voulait garder notre part de marché au Canada, explique Linda Donnini. Et si on voulait continuer à grandir, il fallait qu’on solidifie notre position au Canada, notamment avec notre stratégie de magasins corporatifs. Avec le départ à la retraite de certains membres qui n’avaient pas de successeur et qui voulaient vendre, on s’est dit qu’on n’allait pas laisser ces magasins à la concurrence et on a décidé de les acheter. C’est de cette façon qu’on a commencé nos magasins corporatifs. Et si on voulait avoir un réseau national, il nous fallait une marque qu’on allait pousser “coast to coast“. Étant donné le fait que dans l’Ouest Bumper to Bumper avait déjà une visibilité et une notoriété, ajoute Mme Donnini, on a pris la décision de promouvoir la marque à travers tout le Canada et d’identifier tous nos magasins corporatifs sous la nouvelle image de Bumper to Bumper. Puisqu’il s’agit d’un programme de marketing clés en main, les membres associés intéressés peuvent également s’approprier la marque Bumper to Bumper. Certains membres sont en cours de processus de se convertir. C’est pour ça qu’on a décidé de créer une boutique afin que les membres puissent visualiser les lieux. »

« Par contre, poursuit Mme Donnini, notre stratégie demeure la même, il y a toujours deux choix de bannière : si quelqu’un veut un programme de marketing clés en main, c’est Bumper to Bumper, mais s’il veut garder son indépendance, faire son marketing et ses circulaires lui-même, il y a la solution Auto Parts Plus. »

Un important anniversaire à venir

Le sommet, dont on veut assurer la récurrence, sera de retour, mais la date reste à confirmer, annonce Linda Donnini. Entre-temps, Uni-Sélect soulignera son 50e anniversaire de fondation l’an prochain. Des célébrations auront lieu tout au long de l’année. « On fêtera ça en grand ! », s’exclame Mme Donnini, qui n’en dira pas plus. C’est donc à suivre.

 


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*