Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   26-04-2019   by Allan Janssen

Une étude américaine révèle les habitudes changeantes des acheteurs de voitures


Une étude révèle que 70 % des consommateurs américains ayant acheté un véhicule neuf ou d’occasion chez un concessionnaire franchisé ne sont pas retournés dans cette entreprise l’année suivante.

Isabelle Helms, vice-présidente de la recherche et de la veille de marché, Cox Automotive

Une nouvelle étude de Cox Automotive a révélé que le prix plus élevé des voitures pousse les consommateurs américains vers le marché des voitures d’occasion.

Intitulée 2019 Car Buyer Journey, l’étude de Cox Automotive suggère que les acheteurs de voitures américains, soucieux de leur budget et de la technologie, consacrent plus de temps aux achats en ligne et moins de temps total sur le marché à la recherche de leur véhicule idéal.

Comme le prix d’un véhicule neuf continue d’augmenter – le prix moyen payé pour un véhicule neuf acheté en décembre 2018 était de 35 671 $US -, de plus en plus d’acheteurs se tournent vers les voitures d’occasion pour répondre à leurs besoins de mobilité.

D’après l’étude, près des deux tiers des acheteurs de voitures (64 %) se tournent maintenant vers un véhicule d’occasion.

Une question de prix

Selon Cox Automotive, l’abordabilité est un facteur primordial pour les acheteurs de véhicules.

En 2012, environ 54 % des véhicules avaient un prix inférieur à 30 000 dollars. Ce chiffre est tombé à 35 % aujourd’hui. Parallèlement, le nombre de véhicules dont le prix dépasse 50 000 $ a quadruplé, passant de 6 % en 2012 à 24 % aujourd’hui. Il n’est donc pas surprenant que 48 % des consommateurs estiment que la possession ou la location d’un véhicule devient trop chère, contre 42 % en 2015.

Les prix plus élevés des voitures neuves sont dus, en partie, aux droits de douane récents.

«Au départ, les droits de douane visaient l’acier et l’aluminium achetés dans le monde entier, y compris auprès de partenaires commerciaux du Mexique et du Canada, rapporte Cox. Les tarifs ultérieurs ont affecté de nombreux composants chinois, notamment l’électronique des véhicules neufs. Les voitures de luxe et les véhicules multisegments sont des marchés fortement dominés par les importations et sont particulièrement sensibles à la législation tarifaire. La dépense supplémentaire et l’incertitude liée aux tarifs supplémentaires font l’objet d’une surveillance étroite en 2019.»

Des consommateurs qui ne retournent pas chez les concessionnaires

Par ailleurs, d’autres conclusions récentes de Cox montrent que 70 % des consommateurs qui ont acheté un véhicule chez un concessionnaire franchisé n’y sont pas retournés pour le service après-vente l’année suivante.

«Ils font faire leur entretien ailleurs», a déclaré Isabelle Helms, vice-présidente de la recherche et de la veille de marché chez Cox Automotive. «C’est une belle occasion manquée pour les concessionnaires. Alors que 49 % de la rentabilité de la concession provient des opérations fixes, la fuite des activités de service n’est tout simplement pas une chose qu’ils peuvent se permettre à long terme.»

La valeur de la perte de revenus pour les concessions a été fixée à 266 G$ US par an, soit environ 15,9 M$ US de pertes de revenus annuelles par concessionnaire franchisé aux États-Unis.

Les raisons les plus courantes de ne pas retourner chez le concessionnaire étaient liées à son emplacement (peu pratique pour le consommateur), au coût des réparations et à la crainte d’être surfacturé pour les pièces et la main-d’œuvre.

Des services à améliorer

«Les consommateurs se déplaceront plus loin pour acheter une voiture, mais pas pour la faire réparer», a déclaré Mme Helms. Toutefois, grâce à des services améliorés, 60 % des consommateurs ont déclaré qu’ils seraient prêts à aller plus loin pour obtenir un service, et 54 % ont même déclaré qu’ils consentiraient à payer davantage.

Ces services améliorés incluent:

  • La possibilité d’examiner et d’approuver les estimations électroniquement.
  • Une preuve vidéo ou photographique de l’entretien recommandé.
  • La mise à disposition d’un service de covoiturage ou de voitures de location.
  • Un service de voiturier.
  • Le paiement de facture en ligne.

 


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*