Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   21-06-2019   by Renee Montague

Selon une nouvelle étude, les consommateurs sont de plus en plus favorables aux voitures autonomes


Une nouvelle étude de l’Institut de recherche Capgemini a révélé que l’appui des consommateurs aux déplacements dans des voitures autonomes devrait doubler d’ici cinq ans.

Le rapport, intitulé « La voiture autonome : une perspective du consommateur », a révélé que 59 % des répondants de six pays étaient « dans l’attente » de l’arrivée des véhicules autonomes.

Si seulement 25 % des consommateurs se sentent à l’aise de monter à bord d’une voiture autonome au cours des 12 prochains mois, plus de la moitié (52 %) affirment que les voitures sans conducteur seront probablement leur mode de transport préféré dans 5 ans, et 64 % dans 10 ans.

Markus Winkler, responsable mondial du secteur de l’automobile chez Capgemini, a commenté le rapport.

« Notre rapport témoigne d’un niveau élevé d’optimisme et d’enthousiasme parmi les utilisateurs potentiels de véhicules autonomes. À ce jour, la plupart des discussions ont porté sur l’évolution technologique des voitures sans conducteur. Il est donc extrêmement encourageant de voir les avantages potentiels que cette technologie permet de susciter auprès des futurs passagers. »

Selon lui, un degré d’incertitude et de préoccupation subsiste et les constructeurs automobiles devaient prendre en compte les attentes et les craintes de leurs futurs clients à mesure qu’ils transforment leurs activités en passant d’une vision axée sur le « produit » à celle d’un « service ».

Environ 5 500 consommateurs ont été interrogés dans six pays d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie en décembre 2018, ainsi que 280 dirigeants de grands équipementiers, fournisseurs et sociétés de technologie.

Par ailleurs, parmi les répondants,

  • 73 % disent que l’achat ou l’adoption d’un véhicule sans conducteur dépend de la sécurité du véhicule.
  • 56 % déclarent qu’ils seraient disposés à payer jusqu’à 20 % de plus pour un véhicule autonome par rapport à un véhicule standard.
  • 48 % craignent de monter à bord d’une voiture autonome.

Le rapport recommande aux entreprises d’informer, de comprendre et de rassurer les consommateurs, de construire un écosystème de services et de développer les compétences logicielles afin d’accélérer le processus de transition vers les véhicules autonomes.

Pour lire le rapport complet (en anglais), cliquez ICI.

 


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*