Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
nouvelles   08-03-2019   by Tom Krisher, The Associated Press

Hyundai et Kia effectuent un rappel en raison d’un risque d’incendie


La Kia Soul 2012

Hyundai et Kia ont ajouté plus d’un demi-million de véhicules à une vaste série de rappels effectués aux États-Unis depuis trois ans et demi pour des pannes de moteur et des risques d’incendie.

Trois rappels publiés jeudi par le gouvernement ajoutent de nouveaux problèmes et de nouveaux véhicules à la liste des problèmes de sécurité des constructeurs coréens, qui ont entraîné des centaines de plaintes concernant des incendies dans tout le pays.

Depuis septembre 2015, les constructeurs ont rappelé près de 2,4 millions de véhicules pour des risques d’incendie et de pannes de moteur et font actuellement l’objet d’une enquête de la part de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) pour leur lenteur potentielle à procéder à la réparation des véhicules défectueux.

En outre, les constructeurs mènent une «campagne d’amélioration du produit» couvrant 3,7 millions de véhicules supplémentaires afin d’installer un logiciel qui alertera les conducteurs à propos d’éventuelles pannes de moteur et les fera passer en mode de dépannage à vitesse réduite en cas de problème.

Le plus important des trois rappels, publié jeudi sur le site Web de la NHTSA, concerne près de 379 000 petits VUS Kia Soul des années modèles 2012 à 2016 équipés de moteurs de 1,6 litre. Les documents montrent que les températures élevées des gaz d’échappement peuvent endommager les convertisseurs catalytiques, qui contrôlent la pollution. Cela peut provoquer une combustion anormale et endommager les pistons et les bielles. Une bielle défectueuse peut percer le bloc moteur et provoquer des fuites d’huile pouvant causer des incendies.

De plus, Hyundai et Kia rappellent 152 000 VUS Tuscon des années modèles 2011 à 2013 et Sportage des années modèles 2011 à 2012 afin de réparer une fuite du carter d’huile moteur susceptible de provoquer aussi un incendie.

Des documents montrent que Kia enquêtait sur des incendies sur les Soul après que le Center for Auto Safety, organisme à but non lucratif, ait demandé au gouvernement d’examiner les risques d’incendie l’année dernière. En novembre, le constructeur n’a pu déceler aucune tendance en ce qui concerne les problèmes de sécurité, mais il a continué à surveiller les données de réparation et il a détecté un problème avec les convertisseurs catalytiques.

Toutes les Soul équipées de moteurs de 1,6 litre fabriquées du 8 juillet 2011 au 11 août 2016 sont rappelées. Les concessionnaires remplaceront un ordinateur empêchant la surchauffe du convertisseur catalytique. Ils changeront également le convertisseur catalytique et le moteur s’ils ont été endommagés. Les lettres seront postées aux propriétaires à compter du 12 avril.

Hyundai, qui est affilié à Kia, propose également des modèles dotés d’un moteur de 1,6 litre. Mais le porte-parole Jim Trainor a déclaré qu’ils étaient différents de la Soul avec différents logiciels de contrôle. Le porte-parole de Kia, James Bell, a déclaré qu’il vérifierait les autres modèles.

Dans les rappels touchant les Tuscon et les Sportage, la solution au problème des réservoirs d’huile est toujours en cours de développement. Les propriétaires de Hyundai seront informés à compter du 29 mars, tandis que les propriétaires de Kia recevront une lettre à compter du 10 avril.

Dans une lettre adressée aux législateurs mercredi, le Center for Auto Safety a demandé au Congrès de prendre des mesures pour que Hyundai et Kia soient tenus responsables de ne pas avoir réparé des millions de véhicules susceptibles de prendre feu. Le centre a déclaré que le gouvernement avait reçu plus de 300 plaintes pour incendie liées à Hyundai-Kia, ce qui est élevé par rapport à des véhicules similaires.

«Nous espérons que Kia Soul pourra remédier tôt ou tard à ce problème provoquant un incendie, a déclaré Jason Levine, directeur général du centre. Pourtant, on doit se demander pourquoi la réaction initiale de Kia a été de nier la validité de notre pétition, d’autant plus que des dizaines d’incendies impliquant ces véhicules ont été rapportés depuis l’été dernier.»

Dans un document de rappel, la NHTSA a indiqué qu’elle avait prévu une réunion avec Hyundai pour discuter de l’enquête sur les incendies et les pannes de moteur, mais que la réunion a dû être annulée en raison de la fermeture partielle du gouvernement. Les documents n’indiquent pas si cela s’est produit depuis la fin de la période d’arrêt de 35 jours.

Une porte-parole de la NHTSA a déclaré que l’agence avait communiqué avec les deux constructeurs depuis la réouverture du gouvernement.

Les documents de la dernière série de rappels ne mentionnent pas s’il y a eu des incendies ou des blessures. En janvier, Kia a annoncé six incendies parmi des véhicules rappelés en raison de fuites de carburant, tandis que Hyundai a déclaré ne pas avoir signalé d’incendie. Aucune des deux sociétés n’a fait état de blessures.

M. Levine a déclaré que des plaintes pour incendie adressées à la NHTSA venaient de partout au pays, y compris un décès dans l’Ohio en avril 2017.


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*