Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   28-03-2017   by Nathalie Savaria

L’entretien préventif : Une question d’efficacité, de durabilité et de sécurité !


Nous reproduisons ici un article de Mark Cardwell paru dans le numéro de mars-avril 2017 du magazine L’automobile.

Dès qu’il a ouvert son propre garage il y a plus de 20 ans, Michel Drouin s’est rendu compte que la grande majorité de ses clients se fiaient entièrement à lui pour assurer le bon fonctionnement de leur voiture.

«La plupart des gens ne connaissent rien à la mécanique», affirme M. Drouin, mécanicien de formation et ancien pilote de stock-car dont le garage de deux portes est situé à Sainte-Anne-de-Beaupré, son village natal, à 20 minutes à l’est de Québec.  «J’entends souvent dire: “C’est toi l’expert, fais ce qu’il faut.” Les clients me voient comme le médecin de leur voiture.»

Pas surprenant alors que Michel Drouin n’ait jamais eu trop de difficulté à convaincre ses clients de l’importance de l’entretien préventif.  «Quatre-vingt-quinze pourcent des gens comprennent le bon sens de l’affaire. On peut leur faire économiser beaucoup d’argent sur des réparations et leur éviter peut-être de tomber en panne.  Et ça m’aide aussi à garder mon nom.»

Pour tous les ateliers de mécanique au Québec – des plus gros concessionnaires aux plus petits garages du coin -, l’entretien régulier est devenu un atout important et un enjeu majeur pour la prospérité de leur commerce.

Que ce soit au moyen d’un programme complet ou de suggestions découlant d’une inspection, les garagistes dignes de ce nom font la promotion de l’entretien préventif pour garantir la durabilité et la performance du véhicule de leurs clients, tout en leur assurant la sécurité sur la route et la tranquillité d’esprit.

«L’entretien préventif maximise l’efficacité du véhicule et prolonge la durée de vie des pièces, tout en assurant une conduite sécuritaire et agréable pour le conducteur, quelles que soient les conditions routières ou météorologiques», explique Denis Cordeiro, propriétaire-opérant d’Autotech Performance à Pierrefonds, dans l’Ouest-de-l’île de Montréal.

D’après M. Cordeiro, l’entretien préventif commence dès le moment où l’un de ses quatre mécaniciens à temps plein (dont Pierre Brunet, son associé et mécanicien réputé du coin) voient une voiture pour la première fois. «On l’inspecte et on vérifie ce que les manufacturiers recommandent, mentionne M. Cordeiro, qui est abonné au Mitchell Parts and Labor Database.  Après ça, on propose l’entretien préventif.»

Autotech Performance, l’un des plus gros ateliers de mécanique indépendants de l’Ouest-de-l’île, offre divers services d’entretien préventif. Ceux-ci incluent le changement d’huile et d’huile haute performance, du liquide de boîte de vitesse, du circuit de refroidissement ainsi que du circuit d’admission air-carburant. Ils comprennent aussi le service de servo-direction, de transmission, de liquide de freins, la restauration de phares et l’alignement des roues.

Des centaines de clients reçoivent des rappels pour ces services par courriel.  Ils peuvent aussi voir et modifier leur rendez-vous en se connectant à leur compte sur le site web du garage via le MechanicNet platform.

«Les gens sont très ouverts à l’idée de faire des actions préventives, dit M. Cordeiro. On leur explique pourquoi ils ont besoin de faire telle chose, ainsi que les risques s’ils ne le font pas.»

Pour sa part, Michel Drouin affirme que même si la grande majorité des gens ne comprennent pas nécessairement les raisons derrière ses suggestions pour les services d’entretien qu’il propose, ça ne prend pas la tête à Papineau pour comprendre pourquoi ils devraient dire oui.

«Si on ne change pas disons la courroie de distribution à tous les 100 000 kilomètres et que ça brise, ça peut coûter 1 000 $ et plus pour réparer les valves du moteur», dit M. Drouin qui ajoute : «C’est nous qui guidons les clients dans leurs décisions pour le bien de leur véhicule. Ils nous font confiance de bien le faire et de prendre soin de leur auto comme si c’était la nôtre.

«L’entretien préventif est la clé dans tout ça. C’est un peu comme le beurre sur le pain de notre business », conclut M. Drouin.


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*