Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   16-05-2017   by Nathalie Savaria

Le nouveau moteur d’Infiniti


Voici un texte de notre collaborateur Vincent Aubé paru dans le numéro de mai-juin 2017 du magazine L’automobile.

Il faut se rendre à l’évidence, l’énergie électrique est sur toutes les lèvres depuis quelques années. Même si cette solution n’est pas encore implantée à grande échelle, il n’en demeure pas moins qu’un jour, elle le sera, n’en déplaise aux puristes. À ces irréductibles du moteur à explosion, l’industrie automobile n’a pas dit son dernier mot en cherchant constamment à améliorer la technologie dans le but de prolonger ce règne des motorisations qui carburent à l’essence ou au diesel.

Une première de la part d’Infiniti

L’une des plus récentes innovations à ce chapitre vient de la division Infiniti. Les ingénieurs ont développé – après 20 ans d’efforts, une centaine de prototypes de moteurs et plus de trois millions de kilomètres parcourus – le premier moteur à compression variable au monde prêt pour la production. Appelée VC-Turbo (pour Variable Compression Turbo) (pic. 1-2), la technologie promet de jumeler la performance d’un 4-cylindres turbo de 2,0 litres au couple généreux associé aux moteurs turbodiesel, et ce, avec des émissions réduites.

Le bloc révolutionnaire, présenté pour la première fois sous le capot du prototype QX Sport Inspiration (pic. 3) à l’occasion du Salon de Paris à l’automne 2016, est destiné à une production de masse, les bonzes de la marque ayant confirmé son arrivée sur le marché en 2018. Il y a fort à parier que ce dernier trouvera refuge sous le capot du VUS compact QX50 de deuxième génération, celui-ci ayant pris son inspiration dans le concept exposé dans la Ville Lumière.

Le principe du VC-Turbo

Modifier la compression d’un moteur veut également dire changer le caractère de ce dernier. Le moteur VC-Turbo pourra osciller entre un taux de 8:1 (haute performance) et 14:1 (haute efficacité) grâce à un système multibras qui autorise l’ajustement de la hauteur des pistons et permet de détecter les conditions de conduite et de réagir à la conduite envisagée par celui ou celle qui tient le volant. Au lieu de demander au conducteur de s’adapter à la mécanique, c’est celle-ci qui devra s’adapter à son conducteur. Infiniti se targue également d’avoir breveté plus de 300 nouvelles technologies au sein de ce moteur.

Parmi elles, le réducteur de vitesse se base sur le taux de compression requis pour ajuster la hauteur des pistons. Ce dernier, appelé Harmonic Drive®, est relié à un petit moteur électrique qui propulse le réducteur de vitesse en pleine rotation.

La pompe à huile variable peut augmenter la pression d’huile à mesure que la vitesse du moteur augmente et que la pression diminue. La nature du VC-Turbo oblige le moteur à être adéquatement lubrifié.

Le VC-Turbo fait aussi appel à deux systèmes d’injection d’essence : directe et multipoint. Toujours dans le but de faire le pont entre l’efficacité énergétique et la performance, ces deux solutions permettent aux deux types de conduite de cohabiter.

De son côté, le calage variable des soupapes permet au moteur d’osciller entre un cycle de combustion Atkinson (pour une consommation optimale de carburant) et un cycle régulier pour les moments de conduite dynamique.

L’intégration du collecteur d’échappement à l’intérieur de la tête du moteur est quant à elle un avantage pour ce qui est de l’espace occupé par le moteur, mais se veut aussi une belle manière de réduire le délai du turbocompresseur en plus d’accélérer le réchauffement du convertisseur catalytique, ce qui réduit du même coup les émissions.

Et la liste d’innovations sur ce moteur ne cesse de s’allonger…

Ce à quoi il faut s’attendre

Le constructeur nippon a déjà promis que son futur bloc 4-cylindres développerait une puissance de 268 chevaux et un couple de 287,6 lb-pi, des statistiques qui le placent non loin de certaines motorisations à 6 cylindres. En fait, Infiniti est sûr que son moteur VC-Turbo va performer à la hauteur des grosses cylindrées tout en affichant une efficacité énergétique supérieure. De plus, le VC-Turbo ne génèrerait pas autant de bruits et de vibrations que les moteurs à combustion internes auxquels nous sommes habitués. En fait, la marque Infiniti est convaincue que son moteur va représenter la prochaine innovation de taille dans le créneau des motorisations à combustion interne que nous pourrons essayer d’ici quelques mois.


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*