Services à l’abonné
Magazine & e-Bulletin
L'automobile
Article de fond   17-01-2017   by Marc Beauchamp

Des pièces de rechange fabriquées par les imprimantes 3D


3d

Pour les ateliers de mécanique, il est parfois difficile d’obtenir certaines pièces automobiles, soit parce qu’elles ne sont tout simplement plus disponibles ou que les délais de livraison peuvent prendre plusieurs jours. Pour répondre pleinement aux besoins de tous les clients et fabriquer des pièces rares ou difficiles à reproduire, l’impression 3D devrait, dans les années à venir, continuer à se développer davantage.

Voici ce qu’il faut savoir sur cette technologie qui offre de nombreux avantages pour faciliter la vie des commis aux pièces et des mécaniciens.

Une technologie qui se démocratise

À son lancement, l’impression 3D était accessible uniquement aux grandes entreprises, et la conception d’une pièce pouvait prendre beaucoup de temps. Aujourd’hui, les imprimantes sont plus abordables, et pour l’instant, seuls les laboratoires des constructeurs utilisent la technologie pour concevoir des prototypes de pièces en 3D pour les véhicules à venir.

Les imprimantes industrielles développées par les constructeurs s’avèrent plus performantes que les imprimantes privées. Par exemple, Ford a développé une nouvelle technique pour imprimer par injection liquide, permettant ainsi de concevoir une pièce en plastique en quelques minutes plutôt que quelques heures.

Découvrez dans la vidéo ci-dessous, comment se déroule le processus de fabrication d’une pièce automobile avec l’utilisation d’une imprimante 3D.

Des pièces 3D produites sur demande

Les commis aux pièces devront attendre un peu avant de voir un jour la technologie se démocratiser. Pour le moment, Mercedes-Benz est l’un des premiers constructeurs à proposer à ses clients des pièces conçues en 3D. Ce sont cependant seulement des pièces de camion, car ces dernières exigent un grand espace de stockage.

Le constructeur fabrique plus de 100 000 pièces par impression 3D par an. Le plus souvent, il s’agit de pièces de remplacement en plastique de haute qualité, comme des points d’attache, des composants pour les contacts électriques, ou encore des cales ou des couvercles.

Une diminution du temps de livraison et des coûts

Pour le conseiller aux pièces qui se trouve trop loin de la source de fabrication, il est possible d’envoyer le programme à une entreprise ou une filiale locale, ce qui permet un gain considérable de temps de transport et de livraison. La technologie permet également de diminuer le coût grâce à la suppression des frais liés à l’entreposage des pièces.

Pour Mercedes-Benz, les pièces en impression 3D de haute qualité qui répondent à ses propres exigences permettront de faciliter le travail des techniciens et des mécaniciens.

Source: L’École de l’automobile (Montréal)


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*